Immigration : le projet de loi qui fâche

société
Parodie de la Cimade le 7 juin devant la Préfecture de la Guyane
Parodie "Charter awards" de la Cimade le 7 juin devant la Préfecture de la Guyane ©Nikerson Perdius
Protestation nationale des agents de l’OFPRA. Une partie d’entre eux étaient en grève. Ils protestaient contre le projet de loi pour une immigration maîtrisée. Gérard Colomb ministre de l’Intérieur présentait ce projet de loi en Conseil des ministres.

96 % des demandes au droit d'asile 


Des files d’attente devant la Croix rouge à Cayenne, c’est le guichet de pré accueil des demandeurs d’asile. Plus de 5000 demandes chaque année en 2016 et 2017. 96% des demandes sont rejetées. En visite en Guyane, le Président Macron l’a annoncé, les règles en matière d’immigration seront durcies pour réduire l’attractivité du territoire. Le projet de loi sur l’immigration de Gérard Colomb vise à réduire le délai de traitement des demandes d’asile.
Pour la Cimade, les délais actuels ne sont déjà pas suffisants pour traiter les dossiers en temps et en heure.

Lucie Curet responsable de la Cimade le confirme :

La Guyane est dans un contexte, je le rappelle ou le nombre de demandes d'asile est important. L'accompagnement est très faible, les délais de procédure trop longs. 


En écho, une partie du personnel de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides est en grève. Les agents vont se retrouver sous une charge de travail accrue. Avec la Cimade ils dénoncent une mise à mal des droits des demandeurs alors que la situation n’est déjà pas brillante. Les mesures proposées renforcent les possibilités d'expulsion des étrangers. Particulièrement en Guyane où des mesures plus restrictives devraient s’appliquer, une attente qui s’est plusieurs fois exprimée dans la population.

Le reportage de Guyane la1ère