publicité

Imposition : le prélèvement à la source se discute encore

Avec les déclarations de Gérald Darmanin, le doute subsiste sur la réforme de l'impôt à la source. Le président de la République devrait se prononcer dans les prochaines semaines. En attendant les services du Trésor public poursuivent leur campagne d'information.

© DAMIEN MEYER / AFP
© DAMIEN MEYER / AFP
  • Frantz Montauban/MCT
  • Publié le
Emmanuel Macron n’a pas encore pris de décision définitive, pourtant certains syndicats demandent déjà le report ou l’annulation de la reforme de recouvrement longtemps envisagée par différents gouvernements. Gérald Darmanin le ministre des Comptes publics, a laissé lui aussi entrevoir ses doutes. 


La campagne se poursuit

Malgré toute cette période d’incertitude et de crainte populaire, la  campagne nationale de sensibilisation du public et de mobilisation du personnel est de plus en plus active.
Les salariés des trois centres de finances publiques de Guyane se préparent à effectuer les premières opérations dès le mois de janvier 2019.
Marc Mesa directeur du pôle gestion fiscale et contrôleur budgétaire régional précise "L'impôt sera prélevé à la source. Tous les contrats qui existaient auparavant comme la contractualisation, l'acompte provisionnel. Ces dispositifs sont annulés. C'est précisé sur les documents que vont recevoir le contribuable "


Choisir le bon taux

Après plusieurs séances de formation, les employés du service des impôts sont prêts à accompagner les contribuables pour expliquer, répondre aux questions techniques afin d’éviter les complications.
Des choix de déclaration pour le taux de prélèvement à la source par internet sont proposés au public jusqu’au 15 septembre.
Marc Mesa directeur du pôle gestion fiscale et contrôleur budgétaire régional détaille :
 "Une personne célibataire qui n'a que des revenus salariés n'a pas d'option particulière à faire sauf si elle ne souhaite pas que son taux soit connu par son employeur. Elle peut choisir un taux neutre. Un couple lui, peut avoir une option  et un taux différent du foyer fiscal".
Le reportage de Guyane la 1ère :


105 000 contribuables

En Guyane, le taux de recouvrement est en hausse au fil des années. Cette réforme fiscale ne devrait pas impacter le pouvoir d’achat des 105 000 contribuables de la collectivité rassure la direction des finances publiques. Prélèvement des impôts sur le revenu à la source ou pas ?
Les habitants de Guyane continuent à participer à l’effort national.
Les précisions de Jean-Paul Catanese directeur général des finances publiques :

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play