guyane
info locale

L'incompréhension des membres de l'association "la tè nou Gangan"

foncier
L'incompréhension des membres de l'association "la tè nou Gangan"
©S. Deie
La convocation de Fabien Canavy au commissariat de police de Cayenne surprend.Il est reproché à l’ancien conseiller général d’avoir participé avec les membres d’une association à la coupe de plusieurs arbres pour  construire un carbet pour des activités culturelles.
La convocation de Fabien Canavy au commissariat de police de Cayenne étonne le public. Il est reproché à l’ancien conseiller général d’avoir participé avec les membres d’une association à la coupe de plusieurs arbres pour  construire un carbet pour des activités culturelles. La zone est pourtant gérée légalement par l’association « la tè nou Gangan » dont l’association culturelle incriminée,l’ARCG est très proche.
C’est depuis cette barrière au bout de la piste créée dans le cadre du plan veert au lieu dit banane qu’on a accès au terrain de l’association. 400 hectares qu’elle a obtenus après avoir multiplié les démarches pendant près de 30 ans.
Alex Aymont, président association la tè nou gangan :

"On a eu la visite des différents services déconcentrés, Onf, la Daf...Il y a eu une proposition de prix qui a été faite par l'état en fonction de la superficie des parcelles, un prix a été arrété et symboliquement parlant, puisqu'il n'y a jamais eu d'opposition de la municipalité de Montsinéry - Tonnégrande."

2010 c’est l’année des 1ères régularisations. 73 titres de propriétés ont été délivrés à ce jour. 80% des membres de l’association la tè nou gangan sont donc propriétaires d’une parcelle d’un hectare achetée 730 euros à l’état. En échange il est demandé également aux propriétaires un engagement responsable et militant.
Alex Aymont :

"Nous sommes toujours sur de la forêt vierge, les pistes que nous avons créé, nous demandent un entretien régulier, ce qui fait que ce sont nos cotisations qui nous permettent d'entretenir nos pistes."

L'incompréhension des membres de l'association "la tè nou Gangan"
©S.Deie
Voici l’objet du litige avec l’Onf, une parcelle située dans le périmètre des 400 hectares de l’association "la tè nou gangan", 1000 mètres carrés de forêts ont été déboisés pour permettre la construction d’un carbet afin d’accueillir les activités de l’association recherches culturelles guyanaises.
Nous avons contacté l’onf mais l’organisme n’a pas donné suite à notre demande d’interview. Les travaux de construction du carbet sont pour l’instant suspendus. 
©S.Deie

 
Publicité