Inondations en Guyane : à l’ouest comme à l’est, les fleuves Maroni et Oyapock débordent et inondent des villages

catastrophes naturelles
La crue du Maroni au village d'Apagui
La crue du Maroni au village d'Apagui ©DR
Avec les pluies exceptionnelles que connait la Guyane depuis le début de l’année, les inondations sont légion et les fleuves sortent de leur lit. Sur le haut-Maroni comme sur le haut Oyapock des villages sont envahis par les eaux.

Dans les vallées fluviales guyanaises, les eaux continuent de monter. Ainsi sur le haut Maroni, le village d’Apagui situé entre Grand-Santi et Apatou a été envahi par le fleuve. Les abattis sont inondés et les récoltes perdues. Un appel aux dons a été lancé par des professeurs pour venir en aide aux familles sinistrées

Le village Apagui de Grand Santi envahi par les eaux du Maroni ©Guyane la 1ère

A l’autre bout de la Guyane sur le haut Maroni, le même phénomène est observé à Camopi, la commune amérindienne. Le dispensaire a dû être déplacé sur un point davantage en hauteur. Les rives du fleuve sont inondées de part et d’autre de la frontière avec le Brésil. Les riverains brésiliens sont inquiets eux-aussi et surveillent cette montée des eaux.

Montée des eaux à Camopi (Haut Oyapock) ©DR

Déjà en 2021, ces zones avaient durement été touchées par les crues des fleuves isolant durablement les populations.