Inondations en Guyane : L’état de catastrophe naturelle reconnu pour 14 communes

catastrophes naturelles
Inondations en Guyane - mars 2022 - les marais, les rivières et les fleuves débordent
Inondations en Guyane - mars 2022 - les marais, les rivières et les fleuves débordent ©Guyane la 1ère
Un arrêté interministériel portant reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle est paru au Journal Officiel ce 6 avril. 14 communes de Guyane qui ont subi de graves dommages en raison des conditions météorologiques exceptionnelle du mois de mars sont concernées.

L’état de reconnaissance de catastrophe naturelle accordée aux communes va permettre aux particuliers et entreprises de se retourner vers les assurances pour être dédommagés.

Au vu de la situation de la Guyane submergée par les eaux plusieurs jours d’affilée avec des routes coupées, la commission interministérielle catastrophe naturelle avait été activée rapidement. Elle s’est réunie le 31 mars dernier.

A l’issue de l’examen des dossiers, 14 communes se trouvent sur la liste. C’est une bonne nouvelle qui concerne les communes suivantes :

  • Apatou
  • Cayenne
  • Grand-Santi
  • Iracoubo
  • Mana
  • Maripasoula
  • Matoury
  • Montsinéry-Tonnégrande
  • Papaïchton
  • Rémire-Montjoly
  • Roura Régina
  • Saint-Laurent
  • Sinnamary

Durant cette période de nombreuses personnes vivant en bordure de fleuve ont dû être secourues en urgence aussi bien pour les hébergements que pour se nourrir. Des tonnes de denrées ont ainsi été acheminées par voie fluviale.

La reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle va permettre aux assurés de faire face à certains dommages. Les indemnisations interviennent dans les 3 mois qui suivent les dépôts de dossiers. Mais, on sait déja que nombreux sont ceux, sans assurance, qui se retrouvent dans des situations difficiles.