Insécurité : des bougies contre les balles

sécurité
Des bougies contre des balles
Les bougies pour saluer la mémoire de Patrice Clet tragiquement disparu le 8 novembre 2016 ©guyane 1ère
Le soir du 14 novembre plus de 150 personnes se sont réunies sur la place des Palmistes en souvenir de Patrice Clet tué chez lui le 8 novembre dernier et pour protester contre l'insécurité. De nombreuses bougies ont été allumées devant la préfecture.
Depuis le meurtre de Patrice Clet, le 8 novembre, lors d'une tentative de cambriolage, le sentiment d'insécurité est de plus en plus mal ressenti par la population. Après la rencontre populaire du 9 décembre à la CCIG à l'appel du collectif "Pour plus de sécurité en Guyane", les initiatives continuent pour protester contre la montée inéluctable de la violence, pour réclamer l'augmentation des forces de l'ordre.
Durant la soirée du 14 novembre, un peu plus de 150 personnes sont venues sur la place des Palmistes et se sont également rendues à la Préfecture. Des bougies ont été allumées, une façon symbolique de lutter contre une criminalité qui semble être devenu une fatalité.

Le reportage de José Charles-Nicolas