Insécurité : le collectif des" 500 frères contre la délinquance" promet une importante mobilisation populaire le 22 février

société
Mickaël Mancée
Mickaël Mancée membre du collectif "500 frères contre la délinquance" ©Guyane 1ère
Mickaël Mancée porte-parole du collectif "500 frères contre la délinquance" était l'invité du Guyane soir le 16 février. Il est est revenu sur les raisons de la création de ce nouveau collectif et sur la méthode qu'il observera en collaboration avec l'Etat pour inverser la peur en Guyane.
Les citoyens ne veulent pas agir par le biais de milices pour endiguer le phénomène de l'insécurité en Guyane. Ils veulent aider l'Etat à résoudre ce problème qui perdure et s'amplifie depuis trop longtemps. Voilà ce qui dit en substance Mickaël Mancée qui fait partie du nouveau collectif de citoyens "Les 500 frères contre la délinquance". 
La première action menée par ces citoyens : défiler en petit comité dans les rues de la ville de Cayenne,  vêtus de noir et cagoulés a impressionné la population. Reçus par le préfet Martin Jeager, ils ont expliqué leur démarche. Ils connaissent la région et surtout les lieux qui abritent tous ceux qui créent et vivent de l'insécurité.
Ils lancent un message aux autorités en leur demandant de faire le nécessaire pour éradiquer la violence et à la population qui, affirment-ils, est prête à les soutenir.
Leur prochaine action est prévue le 22 février et ils sont certains d'être ce jour là en très grand nombre.

L'interview de Mickaël Mancée par Roland Pidéri

Les Outre-mer en continu
Accéder au live