publicité

Internet : le réseau Guyanais inadapté aux offres commerciales des opérateurs

C'est la période...Les opérateurs téléphoniques proposent de multiples forfaits "fixe et mobile" attractifs. Des forfaits semblables à ceux de l’hexagone. En terme de prix et d’utilisation, la réalité est toute autre. Démonstration avec Orange, opérateur historique en Guyane. 

© DR
© DR
  • Marie-Claude Thébia / Kiliann Sïbou/Eric Léon
  • Publié le , mis à jour le
Difficile de se passer aujourd'hui de portable ou d'internet. La société vit depuis quelques années- pas si lointaines -la révolution numérique. En Guyane, quelques opérateurs se partagent le marché : Orange ex-France-Télécom est l'entreprise historique... Elle est également la mieux implantée sur le territoire Guyanais.  Les autres Digicel et SFR tentent de faire leurs places. Les offres commerciales attractives se multiplient surtout pendant les périodes de fête. Publicités, grandes affiches, matraquage, tout est bon pour attirer la clientèle.  Seulement, une fois signé, l'abonnement n'engage que le client.
 

Des forfaits attractifs

Téléphone, télévision et internet, tout compris dans une box, des offres qui paraissent attractives. Pour internet, les forfaits peuvent aller jusqu'à 100 Giga avec un tarif presqu’aussi élevé sans aucune garantie de débit.
Souvent, un téléphone sensé être en 4G, passe en Edge sans prévenir. Et pour cause, les commerciaux savent jouer sur les mots :  quand une offre de 20 Mbt/s pour une box est proposée,  le maximum que vous pouvez espérer est 20Mbt.


Débit faible 

Et plus, vous aurez d’appareil sur une même connexion, plus le débit sera faible, sauf si vous êtes une entreprise.
Les particuliers ne peuvent espérer atteindre ces 20 Mbt que par le biais de la fibre, disponible uniquement à Rémire-Monjoly et Cayenne.
Pour espérer mieux, il faudra patienter, la mise en service du nouveau câble Kanawa : ses 1900 Km devraient permettre d’atteindre les 5 térabits par seconde.
Ecoutez la version radio de Kyliann Saïbou 

Consommation Internet

 

Ca rame à Saint-Laurent 

Des offres alléchantes certes mais le réseau n'est véritablement optimal qu'à Rémire-Montjoly et Cayenne. A Saint-Laurent, chef lieu de la deuxième circonscription, la connexion laisse à désirer. 
Les habitants de la capitale de l'ouest se plaignent et ce, à la veille du très haut débit dans la région. Ils se plaignent du manque de stabilité de leur connexion à internet ou encore d'une connexion trop faible de leur haut débit pour surfer comme ils le désirent. Nombreux sont ceux qui subissent ces pénibles aléas. Ils reprochent aux opérateurs de ne pas fournir un débit correspondant à leur offre.
Faible débit à Saint-Laurent


Obligations contractuelles

En réponse à ces arguments des consommateurs, Chantal Maurice directrice régionale Orange Guyane s'exprime. Il est nécessaire dans un premier temps de bien lire son contrat. Ce dernier détermine le cadre précis de l'offre. Les mots ont toute leur importance. 

Chantal Maurice directrice Orange


Signaler le réseau défaillant 

Quant à l'état du réseau, il varie selon les lieux. En Guyane, du fait de la superficie, les zones blanches ( zones sans réseau ) pullulent. Il est important d'effectuer des signalements à l'opérateur. Ce sont des indications qui permettront aux techniciens de rectifier les liaisons difficiles. 
La mise en service du nouveau câble Kanawa est prévue début 2019. Ses 1900 Km devraient permettre d’atteindre les 5 Térabits par seconde. Il a coûté près de 35 millions d'euros à Orange, l'entreprise de télécommunications. Un câble ouvert à tous les opérateurs de la zone. 



 

Sur le même thème

Tahiti Informations

LES HORAIRES :


CINEMAS DE TAHITI :

 
INFOS PRATIQUES :

 

Les infos video en tahitien 

Utlisez le menu en haut ( à gauche)

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play