guyane
info locale

Jean-Philippe Dolor et David Riché déclarés inéligibles

politique
Conseil Constitutionnel
©conseil-constitutionnel.fr
Deux décisions du Conseil constitutionnel du 1er février concernent David Riché, maire de Roura, président de l’association des maires de Guyane, déclaré inéligible pendant une période de 3 ans, et Jean-Philippe Dolor, actuel directeur de cabinet du maire de Cayenne, inéligible pour un an. 
Cette décision du Conseil constitutionnel fait suite à la candidature à l’élection législative de mars 2018 sur la 2ème circonscription de Guyane de David Riché et Jean-Philippe Dolor.
 

Inéligible pour 3 ans 

David Riché est désormais inéligible pour une période de trois ans. L’ex-candidat aux élections législatives de mars 2018 sur la 2e circonscription n’a pas déposé ses comptes de campagne à la Commission nationale en charge de les contrôler. Cette institution a donc saisi le Conseil constitutionnel, qui vient de rendre publique sa décision.
David Riché avait recueilli 10 % des voix. Cette décision ne change pas grand chose pour le maire de Roura qui avait déjà pris la décision d'arrêter sa vie politique. Il ira au bout de son mandat et transmettra son compte de campagne. 
 

Inéligible pour un 1 an

Le Conseil constitutionnel a également décidé que Jean-Philippe Dolor, candidat à la même élection, est inéligible pendant un an. Il lui est reproché d’avoir réglé directement des dépenses de campagne, à hauteur de 4316 euros, après la désignation de son mandataire financier.
L’actuel directeur de cabinet du maire de Cayenne apporte son explication : il n’a pu ouvrir à temps un compte bancaire. 
Jean-Philippe Dolor assure qu’à ce stade, cette décision n’entrave pas ses projets politiques.

Le reportage de Guyane la 1ère




 
Publicité