publicité

Les joueuses du CSCC volley-ball se mobilisent afin de récolter des fonds pour participer au Challenge Ultra-marin à Paris

Après le premier titre de champion du Guyane de l'histoire du CSCC, la capitaine du club, Audrey Pouvait ainsi que ses coéquipières se mobilisent afin de trouver des financements pour participer au Challenge Ultra-marin à Paris.

L'équipe féminine du CSCC victorieuse du championnat de Guyane de volley-ball © CSCC
© CSCC L'équipe féminine du CSCC victorieuse du championnat de Guyane de volley-ball
  • Swann Vincent-Romney (Stagiaire)
  • Publié le
La réalité des chiffres a très vite rattrapé l'euphorie du premier sacre de championnes de Guyane des filles du CSCC, qui avaient alors triomphé de l'US Matoury. Championnes en titre, elles ont donc été conviées au Challenge Utra-marin N2 de Volley-Ball qui se déroulera du 23 au 27 mai 2018 à Vélizy en Région Parisienne. Ce tournoi rassemble cinq équipes féminines des DOM-TOM : les championnes de Guadeloupe, de Martinique, de la Réunion, de Tahiti et de Guyane. Néanmoins, pour participer à cette compétition, les filles du CSCC devront trouver 12 000 euros, une somme importante pour le club qui, à quelques encablures de l'échéance finale, est toujours à la recherche de fonds. La capitaine de l'équipe, Audrey Pouvait, explique alors que solidairement, tous les membres du club de Cayenne ont participé au financement du voyage à hauteur de 230 euros par personne.

Le monde professionnel guyanais se mobilise pour le CSCC


À ce jour, 4 500 euros manquent toujours au budget du jeune club Cayennais qui fêtera bientôt sa première année d'existence. Si les joueuses du CSCC on pu gommer une partie de la note, c'est d'abord par le biais de la Collectivité Territoriale de Guyane qui a pri sen charge sept des treize billets d'avion, mais aussi grâce à des contributions privées d'entrepreneurs et de particuliers. C'est le cas de Nicole Vaïti, cheffe d'entreprise, qui s'est grâcieusement engagée financièrement dans la cause du CSCC :

J'ai reçu mademoiselle Pouvait il y a une semaine, ou il y a dix jours. Elle était un peu affolée car elle ne trouvait pas les financements nécessaires et elle voulait surtout profiter d'un tarif promotionnel. Je l'ai vue très motivée et c'est ce qui m'a emballée. Alors je me suis dit "pourquoi pas ?", je suis une femme également et je sais que c'est compliqué pour nous. [...] Il fallait que je porte ma pierre à l'édifice aussi.


Pleines d'idées et de ressources, les filles du CSCC ont également ouvert un pot commun en ligne qui a déjà atteint 1 614 euros et comptent bien relever ce challenge.

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play