Journée des droits des enfants: des enseignants stagiaires de Cayenne à l’écoute des conseils d'un juge

éducation
Journée internationale des droits des enfants
©DR
Vendredi 20 Novembre, journée internationale des droits de l’enfant. L’occasion pour des professeurs des écoles d’écouter les conseils d’un juge des enfants du tribunal judiciaire de Cayenne.
L’Institut National Supérieur du Professorat et de l’Education ( l’INSPE) a sollicité une juge des enfants exerçant au tribunal judiciaire de Cayenne pour apporter des informations sur la protection des mineurs en Guyane.
 
Une juge des enfants apporte ses conseils à des professeurs des écoles
Une juge des enfants apporte ses conseils à des professeurs des écoles ©J Helgoualch

La juge a expliqué devant des professeurs des écoles stagiaires ou nouvellement formés, le rôle des différentes institutions dans la protection de l‘enfance et la place de l’enseignant dans ce qui peut constituer une éventuelle alerte pour un enfant en danger.
 
Classe de CM2 à Cayenne
Classe de CM2 à Cayenne ©J Helgoualch

Les jeunes professeurs des écoles ont été très attentifs à ces conseils et ces explications.
 
Bernadette Constant, professeur des écoles à Malacarnet classe de CM1-CM2
Bernadette Constant, professeur des écoles à Malacarnet classe de CM1-CM2 ©J Helgoualch

Bernadette Constant exerce à l’école Malacarnet à Mirza dans la classe des CM1-CM2. L’enseignante accueille avec intérêt cette initiative prise par l’ INSPE de Cayenne.
 

C’est important pour nous en tant qu’enseignant de ne laisser aucun enfant sur le coté. Il faut faire attention à son cadre de vie, à son comportement, à des petits signes qui pourraient nous permettre de faire des signalements si certains élèves sont en détresse ou ont besoin d’un accompagnement. L’intervention de la juge nous permet d’avoir des pistes et de connaitre les différentes personnes relais auxquelles on pourrait éventuellement transférer des informations. Ayant travaillé dans une école en site isolé, j’ai pu rencontrer certains cas qu’on a signalé mais sans vraiment de suite car c’est toujours difficile. Il y a la séparation avec la famille, pour l’enfant, ça peut aussi être mal vécu.

Bernadette Constant Ecole Malacarnet à Mirza, classe des CM1-CM2.


Florent Redor est professeur des écoles dans l'établissement Alexandrine Stanislas à Cayenne. Il s'occupe d'une classe de CE 2. Lui aussi estime que les informations données par la magistrate peuvent l’aider pour gérer d’éventuelles situations difficiles rencontrées par des élèves.
 
Florent Redor, professeur des écoles à Alexandrine Stanislas classe de CE 2
Florent Redor, professeur des écoles à Alexandrine Stanislas classe de CE 2 ©J Helgoualch
 

Ça nous  aide ce genre de rencontres, ça nous permet de voir ce qui existe à coté car on ne connait pas forcément tous les dispositifs pour alerter et puis on ne savait pas ce qui se passe après, les voies possibles. Ça nous apporte pas mal d’éléments. On s’occupe d’enfants donc c’est très important de connaitre toutes ces choses.

Florent Redor, professeur des écoles à Alexandrine Stanislas classe de CE 2


Une matinée d'échanges et d'informations sur le droit des enfants afin que les enseignants de Guyane soient mieux former et mieux accompagner en cas de situation préoccupante décelée auprès d'un élève.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live