publicité

Journée mondiale de l'asthme : un atelier destiné aux enfants

A l’occasion de la Journée mondiale de l’asthme, le Centre hospitalier de Cayenne organise ce mercredi 2 mai une journée porte ouverte dans le hall de son Pôle femme-enfant. Un atelier d'éducation thérapeutique est organisé par le service pédiatrique de jour.

© guyane 1ère
© guyane 1ère
  • Sébastion Laporte
  • Publié le , mis à jour le

Eurhudys a 8 ans et souffre d’asthme.
Elle effectue un exercice à l’hôpital de jour du pôle femme-enfant, au Centre hospitalier de Cayenne. Dans cette école un peu particulière, le personnel soignant apprend aux enfants asthmatiques à mieux connaître l’affection chronique dont ils souffrent. Un apprentissage qui est également destiné aux parents.
Janaine Lony, infirmière explique :                  

"Nous voulons faire reconnaître les signes de la crise d'asthme. De la crise légère à la crise sévère"


Neuf enfants sur dix diagnostiqués 


Cet atelier d’éducation thérapeutique permet aux enfants et à leur entourage de devenir autonomes face aux différentes situations qui peuvent survenir, une fois revenu à la maison.
Dr Falucar Njuieyon, pédiatre au Centre hospitalier de Cayenne précise :

"L’asthme en gros, c'est la pathologie des enfants qui ont du mal à ressortir l'air qui est rentré dans les poumons. 9 enfants sur 10 ont cette allergie."


L'asthme, une histoire d'allergie 


En Guyane, les acariens sont en tête des allergènes, explique ce médecin.
Il s’agit pour ce service de poser un diagnostic, puis de former le patient pendant plusieurs séances comme celle-ci, afin qu’il maîtrise toute une batterie d’outils à sa disposition.
En 2016, 69 enfants ont été diagnostiqués dans ce service. L’équipe médicale demande plus de moyens.
Ce pédiatre espère être entendu des autoritaires sanitaires, pour compléter son service.
Le reportage de Guyane la 1ère :



Sur le même thème

  • santé

    "Sur les traces de Quassie"

    "Couachi ou Quassia Amara", c’est une plante en Guyane. Depuis sa découverte au 18ème siècle, elle fait l’objet de très nombreux brevets déposés notamment pour ses vertus insecticides et Bayer en détient la majorité. La plante alimente des accusations de biopiraterie et un tapage médiatique en 2016 quelques années après le dépôt par l’IRD ( Institut de recherche pour le développement ) d’un brevet sur une nouvelle molécule isolée dans le Quassia Amara, la Simalikalactone E.
    Encore aujourd’hui, le Quassia Amara est un produit d’exportation important. Mais d’où cette plante tire-t-elle son nom ? Qui peut éventuellement se prévaloir de sa «paternité» ?
     

  • santé

    Crise de l'amiante : la colère du personnel de justice

    C’est une première dans la crise de l’amiante au TGI : le personnel de justice sort de son silence. A l’appel d’une intersyndicale, une vingtaine de fonctionnaires s’est réuni hier matin devant le palais de justice. Ils dénoncent la mise en danger de leur santé. 

  • santé

    Santé : le déremboursement des médicaments homéopathiques en question

    La Haute Autorité de santé plaide pour un déremboursement de l’homéopathie. La HAS a émis une recommandation «défavorable » au maintien du remboursement des produits homéopathiques par l’assurance maladie, dans un avis préliminaire d’évaluation. 
     

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play