Journée mondiale du pain : les guyanais plus que jamais accros à leur baguette

société
L sacro sainte baguette
©CL
Il existe une journée mondiale du pain, c'est ce 16 octobre. Le pain est un produit phare de la gastronomie française et pourtant les français en mangeraient moins. En Guyane, par contre, les boulangeries ne connaissent pas la crise. Les Guyanais aiment la baguette et la consomment en abondance.

Une récente enquête nationale montre que les français ont diminué leur consommation de pain, pourtant il demeure un aliment essentiel lors les repas. En Guyane, s'il n'y a pas de chiffres précis sur le sujet, néanmoins, les professionnels, ne constatent pas de chute des ventes de baguettes, bien au contraire.

Ce 16 octobre est donc la journée mondiale du pain. Un produit plébiscité par la population française toutes régions confondues. Les boulangeries demeurent un des commerces toujours bien appréciés et fréquentés dans l'ensemble national. D'ailleurs la fabrication française du pain s'exporte très bien et bénéficie d'une excellente réputation à l'internationale.

Pain dans une boulangerie
©CL

Un produit qui demeure essentiel en Guyane

Une récente étude montre que les francais mangent moins de pain. Toutefois, ils ne s'en détournent pas et accordent désormais plus d'importance à la qualité de ce produit. On en consommerait moins mais mieux et globalement le pain continuent dêtre au menu des repas quotidiens.  

ICI une analyse de l'étude QUALIQUANTI "Le pain et les Français : 5 ans après" parue en 2020

En Guyane, il n'existe pas de chiffres particuliers où d'études précises sur la consommation du pain. Mais un tour d'horizon dans quelques boulangeries montre que loin de perdre de l'attrait par rapport à un autre aliment, le pain demeure un élément de consommation alimentaire essentiel pour la population. Qu'il soit vendu en boulangerie, en grande surface où en épicerie, le pain trouve toujours acquéreur.
Comme dans l'hexagone les pains spéciaux ont la côte et sont de plus en plus fabriqués et bien vendus. Mention particulière pour le pain aux cérales ou pour la baguette tradition mais la baguette à la farine blanche continue de surfer au haut de la vague.
Dans une boulangerie de Rémire, on vend facilement plus de 10 chariots de baguettes (80 dans le chariot) soit près de 1000 par jour. Un chiffre qui serait en hausse depuis 2020 avec le confinement. Dans un supermarché de 5 à 6 chariots sont mis en rayon, environ 450 à 500 baguettes vendues chaque jour. Il n'y a pas de baisse constatée.

Une jeune maman qui ne ne mange pas de pain pour des raisons de santé achète, néanmoins, régulièrement une baguette pour son jeune fils. Une grand-mère avoue faire régulièrement provision de pain pour le cas où... les morphales sont nombreux chez elle. Telle autre maman reconnait que son pré ado préfère son sandwich baguette à n'importe quelle viennoiserie. Le sandwich repas... nombreux sont ceux, désargentés qui ne mangent que cela dans la journée. A ce moment on peut affirmer que la baguette joue un rôle nutritif de première importance.
Une boulangère nous précise qu'avec le confinement du dimanche, les clients ont pris l'habitude de stocker et d'acheter en grande quantité le samedi. Le confinement a induit ou conforter des habitudes : celle, notamment d'organiser des petits déjeuners entre amis ou en famille voire des repas où le pain joue pleinement son rôle.

Chez tous les commerçants interrogés, il apparait que le pain occupe toujours une place de choix dans les habitudes alimentaires guyanaises, le pain conforté comme une valeur refuge pendant ce confinement sanitaire si long en Guyane.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

;