guyane
info locale

Justice : ouverture de la 9e session de la cour d'assises de Guyane

justice
Justice
©DR
La 9e session de la cour d’assises de la Guyane s’ouvre ce lundi. Les audiences se déroulent dans les locaux de l’ancien conseil général place des Palmistes. La session a démarré par la révision de la liste des jurés, un acte qui a son importance dans le déroulement d'un procès. 
 
La 9e session de la cour d’assises a démarré par la révision de la liste des jurés. Un moment crucial. Avant chaque session d’assises, en effet, a lieu la révision de la liste des jurés. Une quarantaine de personnes sont convoquées et tirées au sort. Chaque juré est ensuite listé (nom, prénom, date de naissance et profession). Certains seront rapidement invalidés, d’autres ont fait une demande de dispense, qu’ils doivent justifier. Ce n’est qu’après -avant le début du procès- que les jurés sont tirés au sort. Les avocats ont encore le droit de les récuser sans avoir à en donner la raison.


Un jury populaire

Le jury, composé de six personnes, sera le même durant l’examen d’une affaire. Les convoqués reviendront pour un nouveau tirage au sort avant le début de chaque procès. La cour d'assises est la seule juridiction compétente pour juger les crimes (meurtre, viol...) commis par les adultes et les mineurs de plus de 16 ans. Elle est composée de simples citoyens tirés au sort, appelés jurés, et de magistrats professionnels. Ses décisions doivent être motivées et peuvent faire l'objet d'un appel.


Six affaires jusqu'au 27 septembre 

La 9e session d’assises commence par une affaire de meurtre jugée du 9 au 11 septembre. Puis la cour et les jurés devront examiner et ce, jusqu’au 27 septembre, un meurtre, une récidive de meurtre, deux viols et une tentative de vol avec violence ayant entraîné la mort. Les audiences comme l'an dernier, se déroulent dans les locaux de l’ancien conseil général aux Palmistes.
 
Publicité