guyane
info locale

Justice : le Palais de justice et ses annexes fermés jusqu'à nouvel ordre après la révélation de la présence d'amiante dans un bâtiment

justice
Tribunal
©J Helgoualch
Le Tribunal de grande instance de Cayenne vit une crise sans précédent. Il est fermé au public depuis la publication d’un rapport d’un bureau d’études révélant la présence possible d’amiante dans un bâtiment annexe en travaux.
 
 
Tribunal
Conférence de presse ce jeudi des autorités judiciaires ©J Helgoualch

La justice a tranché. Le Tribunal de grande instance, le bâtiment Lam-Cham et le bâtiment historique seront fermés. Une décision prise suite aux révélations d'un rapport d'un bureau d'études. Ce rapport "laisse supposer que des espaces du TGI sont amiantés". 
Depuis lundi dernier, le monde de la justice est en crise. Plus de trente personnes ont exercé leur droit de retrait. Le CHSCT, comité d'hygiène et de sécurité, a préconisé la suspension des travaux au tribunal et le confinement de l'aile du batiment concerné avec déménagement du personnel. 


Présence d'amiante

Tribunal
©J Helgoualch

La raison de cette fermeture du Tribunal de grande instance, c’est la présence d’amiante dans un bâtiment, l’immeuble Lam-Cham annexe du tribunal où travaillent des personnels de justice et où des audiences se tiennent. 
Après un rapport sur la présence d’amiante dans ce bâtiment en rénovation, le président du Tribunal de grande instance a convoqué en urgence le CHSCT.
Tribunal
De gauche à droite : Patrick Chevrier et Samuel Finielz ©J Helgoualch

Patrick Chevrier président du TGI explique :

"Les explications qui ont été données ont conduit le CHSCT à prendre des préconisations. Nous sommes dans l'impossibilité de dire qu'il n'y a aucun risque d'exposition à l'amiante"


Fermeture du TGI

Tribunal
©J Helgoualch

Fermeture du tribunal par mesure de précaution, le temps des analyses et des diagnostics, la décision est prise.
Les magistrats ont décidé des mesures d’urgence : délocalisation de certains services dans des constructions modulaires et transfert des audiences pénales à la Cour d’appel de Cayenne.
Samuel Finielz procureur de la République précise : 

"On va délocaliser les autres services à la Cour d'appel. Les demandes de mise en liberté , les appels.."


L'indignation du barreau

Georges Bouchet
Georges Bouchet ©DR

Les avocats se sont réunis pour une assemblée générale exceptionnelle et ne cachent pas leur indignation.
Georges Bouchet batonnier en colère :

"Il y avait déjà des travaux dans ce bâtiment. Il a été détruit en partie. Il y avait donc des risques car cette zone est contaminée".


Résultat : ils ont déposé une motion de l’Ordre des avocats, dans laquelle ils refusent tout transfert de dossiers "éventuellement contaminés" vers un autre bâtiment. 

Motion de l'ordre des avocats


Le transfert vers la Cour d’appel sera peut être compromis. Les avocats n'ont pas encore réagi à la décision définitive annoncée ce jeudi soir, par les autorités judicaires.

 
Publicité