publicité

Ketty Zéphirin Henry Léo, une Guyanaise aux Mondiaux de Powerlifting

Après avoir soulevé près de 310 kilos dans trois épreuves différentes, Ketty Zéphirin Henry Léo s'est non-seulement offerte une victoire de prestige au championnat de Powerlifting de Dax, mais aussi une place pour le championnat du monde à Orlando aux Etats-Unis en novembre prochain.

Kitty Zéphirin Henry Léo en salle d'entraînement © Guyane
© Guyane Kitty Zéphirin Henry Léo en salle d'entraînement
  • Swann Vincent-Romney (Stagiaire)
  • Publié le , mis à jour le
Ketty Zéphirin Henry Léo est une femme hors du commun. Un pionnière dans la popularisation du "Powerlifting" chez la gente féminine Guyanaise. En avril dernier dans l'haxagone, la jeune trentenaire avait été médaillée d'or du championnat de powerlifting de Dax en pulvérisant son ancien record en soulevé de terre : Ketty avait alors soulevé 150 kilos, une superbe performance pour celle qui avait commencé la musculation il y cinq ans maintenant (elle a commencé le powerlifting en 2017). Au total, dans les trois épreuves auxquelles elle a participé au cours de ce championnat, la Saint-Laurentaise aura porté l'équivalent de 310 kilos à la seule force de ses muscles. Grâce à ces performances, Ketty Zéphirin Henry Léo s'est ouverte les portes du championnat du monde à Orlando aux Etats-Unis en novembre prochain.

Une organisation adaptée à son programme sportif


Si Ketty est allée chercher son sacre dans l'hexagone, elle n'en reste pas moins une femme active professionnellement dans le département. Cheffe d'entreprise, elle travaille avec les professionnels de santé libéraux. Également mère de famille, il lui faut donc une organisation particulièrement pointilleuse pour poursuivre ses entraînements intensifs pour préparer le Mondial à Orlando, à savoir des séances de deux heures tous les après-midi à la salle de musculation :

J'aime ça, donc je me suis donnée les moyens pour concilier vie de famille, boulot et entraînements. Et ça n'a pas été simple.


Toutefois, Ketty Zéphirin Henry Léo apprécie son train de vie et ses entraînements lui permettent de se sentir en accord avec son corps, qu'elle continue de découvrir à chaque nouvelle séance :

L'adrénaline de pousser des charges lourdes et le dépassement de soi sont les raisons pour lesquelles je m'entraîne. Toujours un peu plus à chaque fois... Je veux dépasser mes limites et me découvrir


Ketty Zéphirin Henry Léo, une source d'inspiration


La détermination dont fait preuve la jeune femme ainsi que son rythme d'entraînement très soutenu provoque chez les autres usagers de la salle dans laquelle elle s'entraîne, de l'admiration et voient en elle une superbe promotrice de la discipline qu'est le powerlifting :

C'est très encourageant de voir qu'une Guyanaise arrive à ce niveau-là. Elle fait la promotion de sa discipline. En même temps, elle se donne à fond et prouve que le niveau du département est très élevé donc ça fait vraiment plaisir et ça sucite des vocations - Steve Le Blanc, pratiquant de body-building


Grâce à son parcours, Ketty Zéphirin Henry Léo brise les "à prioris" des jeunes femmes quant à la pratique du powerlifting et permettra sûrement à d'autres femmes, jeunes et moins jeunes, de faire le grand saut et de se lancer dans l'aventure. Nous suivrons avec attention le parcours de la championne Guyanaise au Mondial d'Orlando qui, comme nous l'avons évoqué plus haut, se tiendra en novembre prochain.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play