publicité

Kourou : braquée pour un téléphone portable

 A Kourou, les actes d'insécurité semblent gagner du terrain après le braquage violent dans une épicerie les 17 et 18 février dernier. Plus grave, une mère de famille et ses enfants ont été braqué par des malfaiteurs pour un téléphone portable. 

© guyane 1ère
© guyane 1ère
  • Jean-Gilles Assard
  • Publié le

Le quartier Monnerville, cible des braqueurs


A Kourou, l'un des quartiers les plus connus c'est le quartier Monnerville. A sa création, son avenue et ses commerces devaient en faire le centre ville, l’âme de Kourou. Aujourd’hui, la réputation des lieux rime avec insécurité, comme le confirme cette mère de famille, braquée dimanche soir devant chez elle vers 22h :

Il a pointé l'arme sur ma tempe. J'ai résisté. Mon fils est venu jusqu'à moi. Il a pointé l'arme sur lui également et sur ma fille qui était non loin. On a hurlé et crié. Il est parti. Aujourd'hui toute la journée, je reste enfermée chez moi, j'ai peur.


La peur, c’est ce qui ressort de tous les témoignages recueillis, sur cette place où il y a 2 mois, un individu ouvrait le feu blessant plusieurs personnes. Le quartier se meurt, les commerces ont du mal à prospérer, certains mettent la clé sous la porte.
Ici même la vidéo surveillance n’a pas produit de résultats spectaculaires. Selon les autorités, les rondes des forces de l’ordre sont plus fréquentes mais encore insuffisantes pour rassurer les résidents.

Le reportage de Guyane la1ère

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play