guyane
info locale

Kourou : la lutte contre la dengue s'organise.

santé
Dengue, le travail d'épendage
©guyane 1ère
Les épandages ont repris à Kourou. Il s’agit de faire face à l’épidémie de dengue. 22 cas ont été recensés sur le territoire Guyanais. Le département est en pré-alerte. A Kourou des tournées sont organisées dans les quartiers entre 4H et 6H et demi du matin du 5 au 28 août prochain.  
Les épandages ont repris à Kourou. Il s’agit de faire face à l’épidémie de dengue. 22 cas ont été recensés sur le territoire Guyanais. Le département est en pré-alerte. A Kourou des tournées sont organisées dans les quartiers entre 4h et 6H et demi du matin du 5 au 28 août prochain.  


Le retour du virus

22 cas recensés sur le territoire Guyanais. La dengue est de retour. Des cas ont été signalés à Cayenne, mais surtout à Kourou. Les services de la démoustication de la Collectivité territoriale de Guyane sont à pied d’œuvre : des opérations de désinfection sont régulièrement réalisées autour des foyers.
Et depuis le lundi 5 août, des épandages sont réalisés, avec un épandeur installé sur un véhicule. Des tournées sont organisées, entre 4H et 6H et demi le matin. En effet, la période d’activité des moustiques se situe tôt. Les pulvérisations doivent être effectuées avant 8H.  


Contagion

A Kourou, il y a un mois, le nombre de cas, selon l’ARS ( l’agence régionale de la santé ) avait doublé en moins de 15 jours. Les cas recensés sont pour la plupart atteints du virus de dengue de type 2.
La dengue est une maladie transmise par le moustique Aedes aegypti, un moustique présent en zone urbanisée. Les symptômes se caractérisent par la présence de fièvre, maux de tête douleurs musculaires et symptômes digestifs.
La dernière épidémie de dengue en Guyane a eu lieu en 2012 et 2013. L’objectif des autorités sanitaires est de prévenir pour guérir et éviter ainsi la contamination.






 
Dengue : les recommandations de l'ARS
L’ARS rappelle les mesures de protection, qui passent par des gestes simples et essentiels, à savoir :
- se protéger des moustiques 
-en zone urbanisée comme en forêt, se protéger des piqûres de moustiques en portant des vêtements longs, en utilisant des répulsifs cutanés (en respectant les précautions d’emploi, en particulier chez l’enfant et la femme enceinte) ainsi que des moustiquaires, en particulier de berceau chez le nouveau-né et le nourrisson.
-protéger l’habitat (moustiquaires, diffuseurs électriques, spirales....) 
-détruire les larves ainsi que les gîtes potentiels de reproduction des moustiques autour et dans l’habitat (en supprimant les soucoupes sous les pots de fleurs et en vidant au moins une fois par semaine tous les récipients contenant de l’eau stagnante : détritus, gouttières...).
- consulter un médecin rapidement en cas de fièvre, et suivre ses prescriptions. Eviter de prendre de l’aspirine (acide acétylsalicylique), privilégier le paracétamol pour soulager les symptômes.


 
Publicité