guyane
info locale

Kourou : la SPA pourrait fermer ses portes

environnement
Refuge de la SPA
Les employés de la SPA se battent pour le maintien du refuge ©Jean-Gilles Assard
LA SPA va-t-elle quitter la Guyane? C’est la décision que redoute les amoureux des animaux. A Kourou, l’association protectrice des animaux menace de se retirer. Elle reproche un manque d’aide de la collectivité. Les associations de protection des animaux sont inquiètes.
Il est tellement rentré dans le décor de la ville de Kourou que l’on n’y prête plus attention mais depuis quelques jours des banderoles signalent la présence du refuge de la SPA. Une structure dont l’une des associations utilisatrices s'inquiètent pour son avenir. 
 

Un dialogue difficile entre la SPA et le maire de Kourou


Contactés, les représentants de la SPA en Guyane n’ont pas souhaité s’exprimer. Toutefois la coordonnatrice fait état de relations tendues avec la mairie de Kourou accusée de ne pas verser la subvention de fonctionnement et de ne pas entretenir le refuge en très mauvais état. Après 2 rencontres avec les dirigeants venus de l’hexagone, selon les responsables locaux,  il n’y a plus de réponse à leurs questions. François Ringuet, le Maire reconnaît le retard de versement des 26000 € de subvention pour 2017 mais il va plus loin sur les divergences avec la société protectrice des animaux. 

Un refuge qui accueille 1500 animaux


Dans ce refuge où travaillent 5 employés, chaque année ce sont plus 1500 animaux qui sont accueillis. Les soins pratiqués sont très couteux. Débordée par une affluence de plus en plus importante, la SPA est obligée de transférer des pensionnaires vers l’hexagone, aujourd’hui la SPA ne parvient pas à l’équilibre financier d’où sa volonté d’arrêter les frais. Pour l’heure des 2 côtés c’est un dialogue de sourd qui fait craindre le pire aux associations.  

François Ringuet, si aucun accord n’est trouvé ,ne s’interdit pas de reprendre l’activité sous la coupe de la ville ou en intercommunalité afin d’éviter les nuisances provoqués par les animaux errants dans l’agglomération.