Kourou : trois individus interpellés pour violence avec arme et détention de stupéfiants après une vaste opération de gendarmerie

trafic de drogue
Intervention gendarmerie pour une noyade
Les gendarmes en intervention à Kourou ©Jean-Gilles Assard
Le 9 mai 2022, une grande opération a été menée par la Gendarmerie de Kourou, à l'Anse. Les domiciles de 3 individus, impliqués dans une affaire de violence avec arme datant de février, ont été perquisitionnés. Ils sont âgés de 28, 19 et 17 ans. En plus d'une arme, des grammes de cocaïne sont aussi saisis.

Une seule affaire et près d'une dizaine de chefs d'accusation. Lundi 9 mai dernier à 06h00, une opération d'envergure est lancée dans le quartier de l'Anse (Kourou) par la gendarmerie de la commune. Trois individus sont interpellés. Au cours des perquisitions, les autorités découvrent aux domiciles des mis en cause : une arme de poing approvisionnée, 88 ovules de cocaïne (778 gr.) chez l'un et 56 ovules de cocaïne (840 gr.) chez un autre.

De nombreux chefs d'accusation impliquant des armes et des stupéfiants

Ces derniers, âgés de 28, 19 et 17 ans sont placés en garde à vue pour 48 heures puis déférés devant le procureur de la République le mercredi 11 mai. Ils sont jugés en comparution immédiate pour les chefs d'accusation suivants :

  • "Acquisition non autorisée d'arme de catégorie B" ;
  • "Port prohibé d'arme de catégorie B" ;
  • "Provocation directe de mineur de plus de 15 ans à commettre un délit" ;
  • "Détention non autorisée d'arme de catégorie B" ;
  • "Recel d'objet provenant d'un délit pour faire obstacle à la manifestation de la vérité" ;
  • "Port sans motif légitime d'arme blanche de catégorie D" ;
  • "Vol avec violence ayant entraîné une ITT supérieure à 8 jours" ;
  • "Acquisition, détention et transport non autorisés de stupéfiants".

Deux individus en détention provisoire, le dernier sous contrôle judiciaire

Les perquisitions du 9 mai ont eu lieu dans le cadre d’une affaire datant du 27 février 2022, dans laquelle les trois individus seraient impliqués. Ce jour-là, à 4h30, en sortie de boîte de nuit, un homme d’une vingtaine d’années est blessé par balle au niveau du bas du ventre. Il est découvert dans une mare de sang. Les sapeurs-pompiers l’évacuent vers le Centre hospitalier de Kourou.

Les enquêteurs de la brigade de recherches de Kourou sont saisis de l'affaire et les investigations mènent aux trois individus interpellés ce 9 mai. Le magistrat chargé de l’affaire est d’ailleurs présent lors des perquisitions. Finalement, parmi les trois individus impliqués, deux sont placés en détention provisoire dans l'attente du jugement. Le troisième sous contrôle judiciaire.