L'affectation de certains stagiaires enseignants pose problème

éducation
Rectorat de la Guyane
Le rectorat de la Guyane ©Christian Hauvette
Au moins 6 enseignants stagiaires ne feront pas la rentrée dans l’académie Guyane. C'est le constat du syndicat enseignant STEG UTG qui a récemment pris connaissance du plan d’affectation décidé par le rectorat. Il monte au créneau pour obtenir une recomposition de ces affectations.
Selon le syndicat enseignant STEG UTG, 80% des enseignants stagiaires ont obtenu un poste dans l’académie mais certains nouveaux lauréats vont devoir partir exercer dans l’hexagone. Le syndicat dénonce donc le départ d’au moins 6 enseignants stagiaires.
 

La faute au plan d’affectation décidé par le rectorat

Compte tenu de la situation particulière de la Guyane en manque d'enseignants, cette répartition apparaît, selon le syndicat, comme une hérésie. Il pointe du doigt le nombre de postes d’enseignants du second degré qui demeurent encore vacants dans la région.
Il interpelle les parlementaires sur cette situation afin qu’ils interviennent auprès du ministère de l’éducation.
Si rien ne devait bouger, le STEG UTG pourrait mener des actions durant la semaine de la rentrée scolaire pour obtenir l’annulation de ces affectations.

Le syndicat SE UNSA a une position différente

Le syndicat enseignant SE UNSA a autre son cloche. Il ne  manifeste pas de désapprobation pour le moment, car les départs de l’académie par ces stagiaires ne sont pas encore effectifs, précise t-il.
Selon le SE UNSA, dans l'académie, le problème s’est posé pour certains lauréats du concours interne. La plupart part d’entre eux ont faits des erreurs administratives en complétant leurs dossiers notamment sur les demandes d’académies.
D’après le SE UNSA, le Rectorat effectue le nécessaire pour récupérer ces personnels.