L'état va aider les éleveurs guyanais confrontés à l'augmentation du prix de l'alimentation pour leur bétail

agriculture
exploitation agricole ©v porphyre
Les éleveurs locaux le réclamaient depuis longtemps. L'Etat va finalement bien compenser une partie du surcoût de l’alimentation de leurs animaux. La mesure est entrée en vigueur ce lundi 4 juillet. Les professionnels ont jusqu’à la fin du mois pour déposer leur dossier de demande d'aide.

Le dispositif entre dans le cadre du plan de résilience économique et social annoncé par le gouvernement en mars dernier.
Il a été mis en place sur le territoire afin de compenser la hausse des charges de l’alimentation animale engendrée par le conflit Russo-Ukrainien.
La guerre dans cette zone entraîne en effet de fortes perturbations dans l’approvisionnement des matières premières comme les céréales et les protéines végétales.

Ces aides contribueront donc, selon les services de l’état, à assurer la pérennité des exploitations agricoles et piscicoles guyanaises, particulièrement impactée par cette hausse des coûts.

Pour pouvoir en bénéficier, les professionnels concernés devront se connecter via le portail dédié. Il sera ouvert par la Direction Générale des Territoire et de la Mer (DGTM) et les services de l’État, entre les 4 et 29 juillet 2022.

exploitation agricole de Jean-Hubert François ©JH François

Critères d'éligibilité 

Seuls les exploitants agricoles ou piscicoles disposant d’un SIRET actif et ayant eu au moins 1 500 € de charges d’alimentation sur la période de référence de 4 mois courant du 16 mars – 15 juillet 2021, attesté par un tiers de confiance, ou déterminé sur la base de factures d’alimentation animale acquittées, sont éligibles.
Le montant de l’aide variera de 500 à 35 000 euros, en fonction de la dépendance à l’achat d’alimentation animale. Le formulaire de demande d’aide est disponible sur le site internet suivant :

https://daaf.guyane.agriculture.gouv.fr/

 

C’est une bonne chose pour la profession mais malgré tout, cela reste insuffisant pour le moment parce que la hausse du prix de l’alimentation pour le bétail, nous la subissons depuis un moment, même avant la guerre en Ukraine. Ça a commencé avec la crise sanitaire. Par ailleurs, la période de référence c’est du 15 mars au 16 juillet 2021, et nous nous demandons à ce que le dispositif soit renouvelé et que cela aille au-delà de ces quatre mois parce que l’augmentation, elle, se poursuit.

Jean-Yves Tarcy - président du GRAGE et vice-président de la Chambre d’Agriculture de Guyane

Les dossiers, complétés et accompagnés des pièces demandées, doivent être adressés à la DGTM à compter du 4 juillet 2022, directement dans ses locaux ou par voie postale ou par voie électronique à l’adresse : veille-economique-deaaf-973@guyane.pref.gouv.fr.

La date limite de dépôt des dossiers est le 29 juillet 2022 à 12 h.