L'évêque de Cayenne, Emmanuel Lafont officiellement à la retraite

religion guyane
Emmanuel Lafont
©guyane 1ère
Le pape François a accepté aujourd’hui la démission de la charge pastorale du diocèse de Cayenne présentée par Monseigneur Emmanuel Lafont. Né le 26 octobre 1945, le prélat a atteint la limite d’âge de 75 ans pour l’exercice du ministère épiscopal. Il officiait depuis 2004.
Quand il arrive en Guyane en 2004, Emmanuel Lafont a son aura qui brille. Il est le curé de Soweto, celui qui a lutter contre l’apartheid et rencontré l’icône Nelson Mandela. Il a exercé son ministère de prêtre en Afrique du Sud entre 1983 et 1994. Au cours de ces 16 années passées sous nos latitudes, Emmanuel Lafont est au cœur de l’actualité.
Il y a d’abord ce drame en marge des JMJ de Rio en juillet 2013 : la mort d’une jeune catholique parisienne lors d’un accident de la circulation sur la route de Saint-Laurent-du-Maroni. Et puis dans  le bras de fer qui l’oppose au Conseil Général sur la suppression de la rémunération des prêtres, il mène une grève de la faim pour dénoncer une évolution trop brutale.
Lors du Synode sur l’Amazonie organisé au Vatican il y a un an, il est le porte-parole de la cause amérindienne.
La fin de carrière est moins glorieuse. De plusieurs semaines de nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer des malversations, des détournements de fonds et des actes de pédophilie au sein du diocèse de la Guyane. A ce jour aucune plainte n’a été déposée.