publicité

L'hôpital de Cayenne est sous tutelle mais disposera t-il de plus de moyens?

L’annonce de la mise sous tutelle du CHAR par la ministre de la santé a causé la surprise. C'est un message fort qui est lancé alors que la grogne monte depuis des semaines sur de l’état sanitaire de la Guyane. Exit le directeur, un administrateur est attendu pour une mission de 6 mois. 

© guyane 1ère
© guyane 1ère
  • Jessy Xavier
  • Publié le
L’Agence régionale de la santé ne communique pas, après l’annonce de la ministre, elle indique ne pas avoir davantage d’informations. Le bras armé du ministère préfère garder le silence sur cette mise sous tutelle. Depuis la visite de Marisol Touraine en février dernier c’est l’ARS qui est chargée d’organiser la concertation avec les acteurs de la santé afin d’établir un projet solide pour la santé en Guyane. Un projet qui doit définir notamment un plan d’investissement nécessaire pour l’avenir à opposer au plan de performance élaboré par le directeur du CHAR Dominique Delpech, jugé trop austère par les médecins et les syndicats. La ministre avait donné deux mois pour présenter ce projet qui devait être prêt au mois d’avril.

Un calendrier très chargé pour l'administrateur mais avec quels moyens financiers?

L’administrateur qui interviendra suite à cette mise sous tutelle n’aura donc pas de temps à perdre afin de prendre le train en marche. La chargée de mission du secrétariat général des ministères sociaux venue ces derniers jours favoriser le dialogue social à l’hôpital et participer à l’élaboration du projet pour une santé de qualité en Guyane devrait poursuivre sa tâche. Reste à savoir si cette reprise en main par l’Etat s’accompagnera de réels moyens pour l’établissement tout le monde s’accordant sur le fait qu’avec les 4 millions d’euros annoncés par la ministre de la santé lors de son passage, on est encore très loin du compte.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play