La brutale augmentation de la carte touristique du Suriname ne fait pas l'unanimité

tourisme
Le consul du Suriname
Le consul du Suriname, Stéphanus Dendoe face à la presse ©Athys Jaïr
L'association Trop Violans manifestait ce matin devant le consulat du Suriname. Les adhérents s'insurgent contre la brutale augmentattion de la carte touristique passée de 20 euros à 90 euros. Ils ont été reçus par le consul surinamais Stphanus Dendoe. 
Situation insolite ce 1er mars devant le consulat du Suriname. Quelques adhérents de l'association Trop Violans ont cadenassé les grilles du consulat et ont demandé à être reçu par le consul.
Cadenassage du consulat
©Athys Jaïr

Ils n'admettent pas l'augmentation du tarif de la carte touristique qui a quadruplé. Une décision prise à la fin du mois de février par le gouvernement surinamais qui doit faire face à une écrise économique sans précédant.
Le tourisme des guyanais est semble t-il une manne intéressante pour le pays voisin. Il n'empêche que cette mesure apparaît extrêmement impopulaire et pénalisante pour de nombreuses familles guyanaises et pour les habitants frontaliers originaires du Surinam.
Le consul qui a finalement reçu les manifestants, après qu'ils aient enlevé leur cadenas, a annoncé que cette mesure ne faisait pas l'unanimité au sein du parlement et qu'une réunion interministérielle s'est tenue sur ce thème. Une révision du montant de cette taxe pourrait intervenir dans les jours qui viennent.
Il faut, cependant, savoir que cette décision concerne les 22 consulats et embassades du Suriname dans le monde.

Le reportage de Marc-Philippe Coumba