La contraception gratuite pour les femmes de 18 à 25 ans dès le 1er janvier 2022

santé
Contraception
©DR
Désormais la contraception est gratuite pour les femmes de 18 à 25 ans. L’annonce a été faite le 9 septembre par Olivier Véran le ministre de la Santé. Jusqu’à présent, seules les mineures bénéficiaient de la gratuité.

Désormais la contraception est gratuite pour les femmes de 18 à 25 ans. L’annonce a été faite le 9 septembre par Olivier Véran le ministre de la Santé. Jusqu’à présent, seules les mineures bénéficiaient de la contraception gratuite.

Une avancée...

Jade est étudiante. Elle ne souhaite pas témoigner à visage découvert. Depuis quelques mois elle des rapports sexuels réguliers avec son petit ami. Elle prend la pilule. Jade s’estime encore trop jeune pour avoir un enfant. Les mesures annoncées par le ministre de la solidarité sont pour elle une avancée dans les droits des femmes.

C’est un avantage pour notre génération, surtout pour les jeunes femmes qui n’ont pas les moyens de se payer une contraception faute de ressources ou par méconnaissance. C’est une avancée car trop de jeunes filles sont sous emprise et comptent sur les hommes pour se protéger. Cela évitera une grossesse à risque, non désirée ou même des avortements.

Jade

 

Prise en charge totale

En effet, Olivier Véran a annoncé "Il y aura une prise en charge de la contraception hormonale, du bilan biologique qui peut aller avec, de la consultation de prescription et de tous les soins qui sont liés à cette contraception jusqu’à 25 ans”. La gratuité concerne tous les “contraceptifs féminins” : patch, implant, anneau vaginal, stérilet (ou DIU) hormonal, ou encore injections intramusculaires. Il existe aussi des contraceptifs sans hormones. C’est le cas du stérilet en cuivre ou du diaphragme.

 

"Beaucoup d'idées préconçues"

En Guyane, le phénomène des grossesses précoces représente près de 10% de l’ensemble des naissances selon le Réseau Périnat. Par ailleurs, les spécificités du territoire, et l’isolement de certaines communes ne permettent pas une prise en charge adéquate de la contraception des jeunes femmes.

Sonia Marchaland présidente adjointe du planning familial 973
Sonia Marchaland présidente adjointe du planning familial 973 ©CL

C’est une avancée. C’est indéniable. Notre département est vaste. Il y a de nombreux freins à la contraception. Les jeunes femmes ont beaucoup d’idées préconçues. Nous notre cheval de bataille c’est l’information et la communication pour dédramatiser l’accès à la sexualité. Dans notre département, beaucoup de patientes n’ont pas la couverture sociale.

Sonia Marchaland vice-presidente Planning familial

 

La gratuité de la contraception a été accordée en 2013 aux femmes âgées de 15 à 18 ans, puis étendue aux moins de 15 ans en août 2020. L'élargissement de la gratuité de la contraception entrera en vigueur le 1er janvier 2022.