La directrice générale de la cohésion sociale, Virginie Lasserre en visite en Guyane s’est rendue au squat Bambou

social
Virginie Lasserre dans les ruelles du squat Bambou situé entre Cayenne et Rémire-Montjoly
Virginie Lasserre dans les ruelles du squat Bambou situé entre Cayenne et Rémire-Montjoly ©Claire-Marine Selles
La Directrice générale de la cohésion sociale, Virginie Lassere est en visite en Guyane jusqu’au 11 février. Une dizaine de visites sont au programme sur tout le territoire. Ce matin, elle était au squat Bambou situé entre Rémire-Montjoly et Cayenne.

La régie de quartier de Cayenne, la Caf, la mission locale, la Directrice générale de cohésion sociale arrivée en Guyane le 8 février est venue à la rencontre des associations et organismes opérant pour le « vivre-ensemble ». 

"Il y a une impérieuse nécessité de résoudre ces situations de vie totalement indignes"

Ce mercredi matin une visite de terrain était organisée au squat Bambou autour de la problématique de l’accès à l’eau potable, en présence de la Croix Rouge et des représentants des comités de quartier.

Virginie Lasserre a pu se rendre compte de la difficile réalité du terrain :

"C'est juste essentiel pour moi de venir pour voir comment cela se passe sur le territoire, m'inspirer de pratiques innovantes parce qu'il y en a aussi bon nombre... On peut adapter nos politiques publiques qui sont pensées depuis Paris. On va voir au fur et à mesure des personnes rencontrées comment mobiliser davantage les dispositifs qui existent au niveau national, au profit des habitants de la Guyane. Il y a une impérieuse nécessité de résoudre ces situations de vie totalement indignes. "

Virginie Lasserre échange avec les habitants du squat Bambou
Virginie Lasserre échange avec les habitants du squat Bambou ©Claire-Marine Selles

La Direction générale de la cohésion sociale

Créée en 2010, par le ministère de la solidarité et de la santé, la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS) conçoit, pilote et évalue les politiques publiques de solidarité et de développement social. Elle est également en charge de promouvoir l’égalité pour tous. Ainsi, cet organisme favorise l’insertion sociale et l’autonomie des personnes. Grande patronne de la DGCOPOP, direction générale de la cohésion des populations, la DGCS valide les actions locales de cette dernière. Sur le terrain, cela se traduit par un soutien financier des associations qui œuvrent pour le vivre ensemble. La DGCOPOP les accompagne dans la réalisation de leurs projets, répond dans la mesure du possible, à leurs besoins. Insertion professionnelle, hébergement d’urgence ou distribution de denrées alimentaires, une vingtaine d’associations en Guyane viennent en aide aux personnes en situation précaire. Des associations qui dépendent de cette structure de l’État pour mener à bien leurs actions.

Une aide indispensable dans un territoire qui peine à se développer.