guyane
info locale

La fête patronale monte en puissance à Saint-Laurent du Maroni

vie locale
Sugar Kawar en concert
Sugar Kawar en concert ©Loïs Elzière
Plus de monde, plus de musique, plus d’ambiance. La fête patronale de Saint-Laurent est entrée dans le vif jeudi soir. Le grand ballet de Martinique a offert un spectacle haut en couleurs avant que les enfants du pays, Sugar Kawar et Ray Neman, enflamment le dancefloor.

Plus de 20 danseurs martiniquais

Le ballet de la Martinique
Le ballet de la Martinique à Saint-Laurent ©Loïs Elzière
Le grand ballet de Martinique a fêté ses 70 ans à Saint Laurent. Un spectacle haut en couleurs offert par l’institution antillaise. Une trentaine de danseurs et musiciens ont démontré sur la place des fêtes que la culture guyanaise et martiniquaise ont beaucoup en commun. “C’est vrai qu’ici vous avez beaucoup d’ethnies et de cultures différentes, mais au niveau de la façon de danser, des tissus, des madras, des coiffes, c’est pratiquement le même esprit je trouve” explique la danseuse Lauriane Zulméa en sortant de scène. Les tableaux de vie quotidienne antillaise ont pris forme aux rythmes des biguines, mazurkas et valses.


Sugar Kawar et Ray Neman à domicile

Les saint-laurentais ont ensuite pris possession de la piste de danse pour les shows explosifs des enfants du pays. Un concert important pour Sugar Kawar : “J’ai grandi ici. C’est l’occasion pour moi de lâcher quelques messages et montrer aux jeunes qu’on pense à eux. Je vois des gens avec la banane, je reviens souvent pour me nourrir de ça. Si tu viens en Guyane et que tu passes pas à Saint Laurent, t’es pas venu en Guyane !”

Les festivités sont bien lancées à Saint Laurent, et cela continue jusqu’à dimanche.
Publicité