La grue effondrée du Grand Port Maritime bientôt démantelée

faits divers
Les 2 parties de la grue accidentées
Les 2 parties de la grue accidentées ©J Helgoualch
C’est un accident aussi rarissime que spectaculaire… l’effondrement d’une grue mobile flambant neuve. En Guyane cela s’est passé le 24 juin 2021, sur le quai n°2 du Grand Port Maritime de Dégrad des Cannes à Rémire-Montjoly. Quasiment 8 mois après les faits, l'épave va être désassemblée.

L’appareil de levage venait tout juste d’arriver sur le territoire, avec un autre engin similaire, quand l’accident s’est produit. C’était lors de la fin de l’assemblage des pièces, pendant l’opération de boulonnage.
Si l’effondrement a causé de nombreux dégâts matériels, il n'a fait aucune victime.

Grue effondrée
©Guyane la 1ère


Juste après les faits, le Grand Port Maritime a lancé une procédure judiciaire en sollicitant le tribunal administratif de Cayenne.
Objectif : déterminer les responsabilités de tous les protagonistes de cette histoire à savoir les assureurs, les autorités portuaires, le constructeur des grues, et l’affréteur notamment.
Le tribunal a nommé un expert qui a commencé ses analyses vers les mois d’août septembre 2021 et son travail est toujours en cours.

Grue effondrée
©Guyane la 1ère


Priorité: dégager l'épave


Le Grand Port Maritime a malgré tout entrepris de faire démanteler l’engin. Une démarche qui a pris un peu de temps selon Patrick Toulemont, directeur des infrastructures et l’exploitation du Grand Port : « Cela devait, d'une part, s'insérer dans la procédure judiciaire, et puis il y avait aussi les appels d’offres. Mais le travail était de toute façon devenu nécessaire car il permettra aux expertises de continuer afin de voir les éventuels dégâts sur le quai ». 

De nombreuses études ont donc dû être réalisées en amont et un marché a été notifié en décembre dernier. C’est la société Avenir Déconstruction, spécialisée dans le démantèlement industriel et le bâtiment, qui l’a obtenu.
L’entreprise commencera à s'installer dans les semaines qui viennent et pour que les ouvriers puissent travailler en toute sécurité, l'ensemble de la future entrée de chantier a été dégagé ainsi que la zone de stockage.

Grue effondrée
©Jocelyne Helgoualch

Le démantèlement effectif consistera au découpage de l’appareil en morceaux après l'avoir étayé et fait tous les calculs nécessaires...des calculs du centre d'inertie des pièces qui vont être sectionnées et mises au sol notamment, et ce afin de s'assurer de la stabilité

Patrick Toulemont - directeur des infrastructures et l’exploitation du Grand Port Maritime

 
La partie mobile jaune de la grue sera tranchée, ainsi que la partie bleu, portique, qui se trouve sur le quai.

Remettre le quai en état


A la suite de cette opération, les morceaux devront être évacués. Des discussions sont en cours avec le propriétaire de la grue à ce sujet
Enfin, il faudra aussi déterminer les réparations à faire sur le quai lui-même, endommagé par le choc de la flèche de la grue sur la dalle de béton, mais aussi sur les réseaux souterrains à proximité.

Le chantier devrait commencer vers la mi-mars et durer 2 mois, pour un coût total d’environ 2 millions d'euros. Une somme avancée par le Grand Port Maritime.
La remise en service du quai n’est pas prévue avant plusieurs mois mais cela n’impacterait pas les activités de la structure.

Grue effondrée
©Jocelyne Helgoualch