La Guyane se souvient de soeur Jeanne

disparition
Soeur Jeanne
Soeur Jeanne lors d'une émission télévisée ©DR
Soeur Jeanne, la fondatrice de l'association Amapo, au village chinois de Cayenne, a laissé un souvenir impérissable à de nombreuses générations de jeunes guyanais. Elle est décédée en Martinique vendredi saint à l'âge de 93 ans. Aujourd'hui chacun se souvient de sa bienveillance et de son action.
L'annonce du décès de soeur Jeanne a soulevé beaucoup d'émotion dans la société guyanaise. Chacun se souvient du combat inlassable de cette soeur pour les enfants du quartier de la Crique où elle a exercé son action dès son arrivée en Guyane en 1976. En 1980, soeur Jeanne de la Miséricorde y cré l'association Saint Martin de Porres et entourée de nombreux bénévoles, fera en sorte que les enfants du quartier échappent à l'illétrisme en leur donnant des cours du soir afin qu'ils se construisent un avenir.
L'actuel président de l'Amapo Alex Polony, lui même ancien élève de soeur Jeanne, salue dans son communiqué : "Convaincue par le fait que « L’homme n’est libre que par le savoir », le soutien scolaire était son cheval de bataille. Il était impossible pour elle de vous compter le nombre de jeunes ayant fréquenté les bancs de l’Amapo, et qui sont aujourd’hui, devenus des hommes et des femmes responsables et épanouis et c’est là où était toute sa fierté.".

Les élus saluent l'engagement de cette femme intraitable et bonne qui, chaque jour, jusqu'à son départ à la retraite a mené ses actions de bienfaisance sans se ménager.
Christiane Taubira, l'ex garde des sceaux dans son message d'adieu dit notamment ceci : " Elle savait que pour aider les uns elle avait besoin des autres et se tenait ainsi au carrefour des bonnes volontés, celle de transmettre et celle d'apprendre, de donner et de recevoir, de savoir et de partager, de défier les hasards de naissance pour inventer l'avenir au lieu de le subir." 

Dimanche matin, le 27 avril à 9h00 à la radio, sera rediffusée l'émission de Phil Labonté "Mémwé di mo péyi" qui lui était dédiée.