La soirée Halloween illégale vire au cauchemar : le préfet promet de punir les organisateurs

société
Soirée
La panique pour les participants à une soirée Halloween illégale, le dimanche 31 octobre, à Montsinéry-Tonnégrande, dans un quartier informel. La fête a dégénéré, une fusillade a éclaté, faisant un blessé.

Les participants à une soirée Halloween en pleine panique le dimanche 31 octobre, à Montsinéry-Tonnégrande, dans le quartier Kalani-Beauséjour. La fête a dégénéré, une fusillade a éclaté. 

Des scènes de panique

Plusieurs centaines de personnes se sont rendues dimanche soir à une soirée à Montsinery au quartier Kalani-Beauséjour. La fête a dégénéré et une fusillade a éclaté selon les témoins, provoquant la terreur des participants et des scènes de panique.

Patrick Lecante
Patrick Lecante maire de Mopntsinery-Tonnégrande ©guyane 1ère

 

Vers 4h une forte altercation a dégénéré en fusillade. Je n’en sais pas plus. Il s’agit d’une fête organisée par des personnes qui ne sont même pas de la commune. On parle de 300 personnes. J’ai croisé des riverains qui m’ont dit avoir vraiment été terrorisés par les rafales de balles.

Patrick Lecante maire de Montsinery-Tonnégrande Extrait Matinales radio

 

Le SMEG s'insurge

Encore une soirée illégale qui dégénère. Pourtant, la commune est en zone orange et placée en couvre-feu. Une soirée vivement dénoncée par le SMEG, (le Syndicat professionnel des Métiers de l’Évènementiel en Guyane). Dans un communiqué, ils dénoncent « la prolifération des soirées illicites, qui marque le signe d’un ras-le bol populaire de citoyens en recherche d’exutoires. » La pilule est amère pour le SMEG qui a reporté son Festival Carnaval covid saison prévu le 10 novembre privilégiant la concertation. Le SMEG, reste sensible « à la proposition des services de l’Etat, d’accompagner cet événement qui représente l’opportunité d’en faire un « événement test », avant l'ouverture de la saison carnavalesque en janvier 2022 ».

Après des mois de sollicitations, ils ont enfin pu rencontrer les services de l’Etat le 29 octobre dernier. La première question posée par les professionnels de l’événementiel a été autour des actions de l’Etat en Guyane, pour lutter contre les événements illégaux. L’évènementiel représente « à ce jour une perte de 15M€, et environ 120 emplois directs (donc 120 familles) ».

Une enquête 

Une concertation qui tranche avec les organisateurs recherchés de la soirée Halloween à Montsinery. La préfecture assure qu’une enquête sera diligentée et les responsables punis.

La fusillade aurait fait un blessé. Il a été hospitalisé au CHC (centre hospitalier de Cayenne). Pour l’heure, l’enquête menée par la gendarmerie se poursuit.