La super Mamie de Guyane, Marie-Thérèse Bidiou s'envole pour la finale de la super Mamie de France

société
Marie Thérèse  Bidiou
Marie Thérèse Bidiou la super mamie de Guyane 2016 ©DR
Elle va représenter la Guyane à l’élection de la Super Mamie de France à Nice le 12 juin. Il s‘agit de Marie-Thérèse Bidiou,  69 ans, vivant à Saint-Laurent du Maroni. Cette arrière grand-mère de  37 enfants a été élue le 30 mai dernier Super Mamie de Guyane. 
Marie Thérèse Bidiou vit au village Paddock à Saint-Laurent du Maroni est la Super Mamie de Guyane 2016. Depuis son élection il y a un mois, sa famille se repasse ses images en boucle. Et tous les jours, Marie-Thérèse Bidiou, 69 ans, reçoit des félicitations suite à sa victoire au concours Super Mamie de Guyane. Elle qui s’était inscrite suite à l’insistance de ses petits-enfants ne pensait pas gagner.
lLa vieille dame prépare maintenant le concours national qui va se dérouler à Nice le 12 juin. Un véritable challenge à nouveau qu'elle s'appête à relever dignement. Marie-Thérèse répéte donc inlassablement. Elle soigne sa présentation, choisit ses tenues et prépare son discours. Sur scène avec elle, lors du concours à Nice elle sera accompagnée de sa fille ainée et d'une de ses petite-filles. 
Marie-Thérèse Bidiou est née puis s’est mariée à Awala, à l’âge de 14 ans. Elle a ensuite rejoint Saint-Laurent et le village Paddock, pour le travail de son mari. Depuis 55 ans, elle vit dans ce quartier de Saint-Laurent où elle est très connue. La super Mamie de Guyane est à la tête d’une grande famille : 6 enfants, 22 petits-enfants et 37 arrière petits-enfants. Elle a aussi été famille d’accueil pour les services de la DDASS. Pas moins de 60 enfants ont vécu chez elle pendant plusieurs années. 
Celle qui s’est consacrée à sa famille toute sa vie est désormais dans la lumière. Et compte profiter de cette exposition pour faire découvrir la culture amérindienne. Dans moins d’une semaine, Marie-Thérèse Bidiou va concourir avec 13 autres supers mamies et tenter de ramener l’écharpe à la Guyane. 
 
Le reportage d'Alice Lauréat et Yves Robin
©guyane

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live