La vaccination obligatoire à l’école en débat au Brésil

océan atlantique
vaccination à Sinnamary
Le Brésil après avoir connu un retard sur la question de la vaccination pourrait dès l’an prochain exiger la présentation d’un certificat de vaccination contre le coronavirus pour tous les élèves du pays.

Le journal A Gazeta s’interroge sur la possibilité d’une telle démarche dans ses pages : Les écoles peuvent-elles exiger un certificat de vaccination des enfants de plus de 12 ans au moment de l’inscription ? C’est en tout cas déjà le cas pour l’Etat d’Espirito Santo où la mesure est effective. Les enfants doivent afficher un schéma vaccinal complet selon leur tranche d’âge. Si le carnet de vaccination n’est pas à jour la famille a 30 jours pour régulariser la situation. La mesure pourrait servir de modèle. Le secrétaire d’état à l’éducation du pays, Vitor De Angelo, souhaite en effet élargir la mesure à l’ensemble de la nation en 2022.

Impliquer l'école

Pour Ana Goretti Kalume Maranhão, pédiatre du Programme national de vaccination, citée par Agencia Brasil, il est temps d’impliquer davantage l’école dans la vaccination.

L'expérience avec d'autres pays a montré que là où vous avez la plus grande couverture vaccinale, c'est là où nous avons la vaccination en milieu scolaire.

Ana Goretti Kalume Maranhão, pédiatre du Programme national de vaccination

Le site d’information du groupe Record rappelle pour sa part que sur cette question de la liberté de s’opposer à la vaccination obligatoire, une décision récente du tribunal suprême fédéral, la plus haute juridiction, souligne que bien que non obligatoire, les organisations peuvent exiger pour des motifs valables la vaccination à leurs membres. C’est déjà la cas pour les entreprises, et en cas de recours contre une école, les juges prendront  certainement le parti de soutenir l’institution conclu un expert juridique. La question est d’autant plus importante que le pays a commencé le déploiement de la vaccination volontaire pour les 12-17 ans. Une ordonnance du gouvernement pourrait être publiée dans le sens d’une obligation vaccinale à l’école dans le courant de ce mois.