La vanille amazonienne, un produit d'exception : la plantation Gourlé et le Conservatoire du littoral inaugurent une nouvelle parcelle de production

agriculture
Fleur de vanille
Fleur de vanille ©FB plantation Gourlé
La plantation Gourlé en partenariat avec le Conservatoire du littoral inaugure la mise en place d'une parcelle agroforestière de culture de la vanille sur la commune de Rémire Montjoly. C'est une nouvelle aventure qui débute pour un produit unique au monde.
La vanille amazonienne
La vanille amazonienne ©FB plantation Gourlé

 

Elle s’appelle vanilla pompona Schiede, subsp. Grandiflora. Cette vanille rare vient des forêts tropicales de la Guyane Française. Elle se distingue fortement des variétés vanilla planifolia et tahitensis, plus riches en vanilline. Sébastien Gourlé en est le concepteur. Macon de profession, arrivé en Guyane en 2004, il s’est découvert une passion. Il est allé chercher dans la forêt quelques pieds d'orchidées vanille qu'il a ensuite multipliés. En Guyane, dans la forêt amazonienne, les lianes de vanilles poussent naturellement.

L’histoire de la vanille c’est l’histoire de quelqu’un arrivé en 2004 en Guyane. Lors d’une randonnée sur le littoral j’ai prélevé une gousse que j’ai transformée. Je me suis renseigné sur comment on faisait pour transformer ces gousses. J’ai cherché des informations, sur la vanille guyanaise, rien existait, alors, j’ai été puiser dans les études de la Réunion. Je l’ai d‘abord fait d’une manière expérimentale, j’ai planté une liane de vanille, et j’ai planté des gousses. Et ca a marché, après beaucoup de patience. J’ai été surpris de ne pas trouver ce produit sur le marché. J’avais un terrain et un produit exceptionnels. A 40 ans je me suis lancé, j’ai voulu me prouver que c’était possible de la produire. (…) Six ans plus tard l’objectif est atteint. On a réussi à produire, on arrive à produire en grande quantité. C’est une vanille pompona, elle est très rare, on en trouve pas ailleurs, donc extrêmement difficile à produire. C’est une gousse plus douce, plus large, plus charnue.  

Sébastien Gourlé producteur de vanille

La vanille pompona

abeille mélipone dans une fleur de vanille pompona.
abeille mélipone dans une fleur de vanille pompona. ©Vivian Laurent

Des feuilles fortes et épaisses sur une liane unique qui peut grimper jusqu’à 9 m de hauteur. La vanille pompona, est une espèce endémique de la Guyane. Aucun insecte ne s’y attaque et elle peut vivre sans irrigation. Ce n’est qu’en 1820, qu’elle a été implantée à la Réunion sur les îles Bourbon. La pompona a été hybridée avec une espèce du Mexique pour obtenir la vanille planifolia ou bourbon, tant prisée.

En Guyane, la vanille pompona est restée vierge. Les abeilles mélipones se chargent de polliniser les fleurs qui donnent des gousses de vanille. Mais il a fallu apprendre à ensemencer manuellement les fleurs car, sans intervention de l’homme, seule 10% donnent des gousses de vanille.

Aujourd’hui un nouveau défi s’annonce pour la plantation Gourlé. Elle a répondu à un appel à projets lancé par le Conservatoire du littoral pour des cultures s’intégrant harmonieusement à l’environnement. Le concept est l’agroforesterie : l’association d’arbres et de cultures ou d’animaux sur une même parcelle. Cette pratique ancestrale est aujourd’hui mise en avant car elle permet une meilleure utilisation des ressources, une plus grande diversité biologique et la création d’un micro-climat favorable à l’augmentation des rendements. Résultat : la plantation Gourlé va lancer une nouvelle production de vanille sur la commune de Rémire Montjoly.

 

Nous voulons continuer à produire et garder le même niveau de qualité. On augmente la production mais on garde le niveau d’exigence extrême. C’est une espèce endogène, elle vit dans la forêt, notamment les abeilles viennent sur la fleur et peuvent déclencher une pollinisation. Cela existe uniquement en Guyane. Cette vanille elle est dans sa forêt moi je la cultive mais aujourd’hui il y a un grand besoin d’agriculture en agroforesterie. Le souci principal, que nous avons, nous agriculteurs, est le foncier. Le Conservatoire du littoral a lancé un appel à projet pour installer une agriculture respectueuse de l’environnement avec un cahier des charges très strict. Il faut réussir à produire dans le respect de l’environnement Aujourd’hui, je suis en capacité d’installer un grand nombre de lianes facilement.

Sébastien Gourlé producteur de vanille

La vanille amazonienne
La vanille amazonienne ©FB plantation Gourlé

 

La production de vanille pompona est une entreprise de longue haleine. La plante est capricieuse. Seules 50% des fleurs pollinisées arrivent à maturité au bout de 9 mois. Il faut encore attendre plusieurs autres mois avant que la vanille soit prête à la consommation.  
Une nouvelle aventure donc pour Sébastien Gourlé. L’objectif est aussi de créer une vanille labellisée bio Guyane.