Le Black Friday une technique commerciale désormais bien installée en Guyane

commerce
Black Friday
Black Friday ce vendredi 25 novembre ©Elisa Riva - Pixabay
Journée de promotions exceptionnelles instaurée aux Etats-Unis dans les années 60, le Black Friday se déroule donc le dernier vendredi du mois de novembre. Cette pratique commerciale désormais très populaire en France l’est également en Guyane. Mais cette année dans un contexte socio-économique morose ce 25 novembre sera-t-il une journée d’achats exceptionnels pour le consommateur guyanais ?

Les annonces promotionnelles sur internet, sur les réseaux sociaux se multiplient, les mails alertes tombent toutes les dix minutes, la folie Black Friday est en marche. Les enseignes annoncent de 85% à 20% de réduction sur leurs produits, une surenchère alléchante de bas prix déclinés sur plusieurs jours même. Certains sites ont créé des White Days, jours blancs, Black Days, cette démarche commerciale va bien au-delà du Black Friday qui se déroule cette année le 25 novembre.

Et c’est d’ailleurs ce qui dérange Noémie, une consommatrice avisée :

« C’est devenu trop un business, l’occasion de faire des rabais, des soldes sans dire leur nom puisque de base  la tradition américaine c’est le dernier vendredi du mois de novembre. C’est l’événement tout le monde saute dessus, va dans les magasins pour faire de bonnes affaires et là c’est détourné en France on a une semaine voire un peu plus. C’est trop, cela ne me parle pas plus que cela ! »

Pour Karl pas question de céder aux sirènes de la consommation effrénée : « Rien à dire, par principe je boycotte ce type d’action »

Acheter dans les commerces locaux ou sur internet ?

Jessica achète avec discernement en fonction de ses besoins par internet le plus souvent mais localement pour certains produits :

 Toujours déçue car la Black Friday, c’est une semaine avant la paie, cela tombe super mal à chaque fois. Maintenant c’est uniquement si j’ai des besoins que je me dis allez pourquoi pas car certaines promotions sont assez agressives. Mais en réalité je n’attends pas ce jour pour acheter. Mais ce qu’il y a d’intéressant c’est que l’on reçoit pas mal d’emails qui permettent de cibler l’achat que l’on pourrait faire et ce moment-là on peut se lancer. Je fonctionne en réaction donc. Mais là je suis en train d’emménager et j’ai attendu la Friday pour pouvoir faire mes achats en local puisque j'ai besoin d’un téléviseur ! 

Le Black Friday oui mais toujours sur internet

 Christopher est un peu geek et pour certains achats ne jure que par internet :

« Je surveille surtout les produits high-tech, téléphonie ou informatique sur les sites spécialisés. Je n’achète pas localement  sauf pour me dépanner. J’ai l’impression, peut-être fausse, que les bonnes affaires ne sont pas en Guyane ! »

Nathalie quant à elle, ne se fournit pratiquement que sur internet :

« On profite pour s’acheter ce qui paraissait trop cher car c’est à ce moment-là qu’il y a de bonnes affaires et moi cela me permet de commander les cadeaux de Noël. Et en général je ne fais aucun achat en Guyane car je trouve que l’offre est réduite et chère. Je ne faisdonc pas de shopping sur place sauf lorsque je tombe sur une pièce qui vraiment m’emballe ! ».

Une hausse globale des prix qui ralentit la consommation

Pour les commerçants le Black Friday  2021 avait été une très belle opération qui intervenait après les chimères du confinement. C’est ce que confirme Françoise Gimel, présidente de l’Union des commerçants de l’Ile de Cayenne, mais pour le Black Friday 2022 cela pourrait être plus morose :

Il y a maintenant un dévoiement de cette opération commerciale et finalement c’est dommage. Aux USA cela ne dure qu'une journée et donc c'est davantage percutant. La période est difficile en ce moment, les gens se déplacent moins, tout augmente, le carburant, l’alimentaire. Les clients sont à la recherche des prix cassés ce qui est normal. Mais de toutes les façons le panier de la ménagère n’est pas extensible, les gens n’ont pas d’argent. Une fois le loyer payé, le carburant et les autres dépenses incontournables, il ne reste pas grand-chose. Quelle que soit la réduction si vous n’avez pas d’argent, vous n’achetez pas. La période n’est pas euphorique, on verra!

Le Black Friday est pratiqué en Guyane depuis une décennie et semble bien faire partie, maintenant, des habitudes de consommation. Il existe aussi le Cyber Monday censé dynamiser les ventes en ligne mais Black Friday et Cyber Monday sembleraient désormais ne faire plus qu’un.