guyane
info locale

Le byala, un plat traditionnel méconnu

cuisine et gastronomie
Crevettes de Guyane composante du byala
Crevettes de Guyane composante du byala ©AVG
Byala, danbanyan, lafoufou, vap, kalalou, angou, makadam, krétik, kalawang. Autant de plats qui évoquent des souvenirs d'enfance, des odeurs, des saveurs, des couleurs souvent méconnues des nouvelles générations de guyanais. Le byala pourrait être une version ancienne du calalou.
Le patrimoine culinaire de Guyane est issu du mélange de cultures de quatre continents : Europe, Afrique, Amérique et Asie est d'une grande richesse. Nombre de ses plats à l'instar du byala sont à redécouvrir. 
Le Byala, originaire de Sinnamary, est un plat à base de bichoïaks (épinards pays) ou d’ergons (ou épinard d'abbattis), une variété de légumes qui ressemble aussi aux épinards. Dans la confection de la recette, on retrouve, bien sûr, les feuilles de bichoïaks ou ergons, des crevettes fraîches ou séchées, du poisson boucané, des salaisons, de nombreuses épices telles le gingembre, l'ail, les clous de girofle et le poivre vert. Le lait de coco est également une composante importante de ce plat ainsi que l'explique la cuisinière Gaby Laborieux.
Ce met traditionnel se déguste encore à Montsinéry à la table de la restauratrice Yolaine Parcily. Mais il faut bien reconnaître qu'il a été peu à peu remplacé par un autre plat similaire très apprécié en Guyane : le calalou.
 
La recette de Gaby retrouvée dans l'émission Ki Divini dans la rubrique "Zozo bon nouvel" tirée des archives de RFO du 23 novembre 1993
 


Pour aller plus loin
Deux ouvrages de référence sur la cuisine de Guyane :
La cuisine de Gaby
Auteurs : ouvrage collectif aux Éditions ORPHIE
et
La Kaz Kréol - guyane
aux Éditions ORPHIE

Publicité