Le chantier du pas de tir de la fusée Ariane 6 attribué au groupement Eiffage

sciences
Chantier Ariane 6 à Kourou
Engin de terrassement à Kourou ©guyane 1ère
Le chantier d'Ariane 6 se poursuit au centre spatial guyanais à Kourou. Le Cnes vient d’attribuer officiellement la réalisation du chantier de l’ensemble de lancement du futur lanceur européen. Un marché de 200 millions d’euros échoit à un groupement emmené par Eiffage.
L’information, déjà publiée il y a quelques jours par le quotidien France Guyane est désormais officielle puisque ce contrat a été signé ce 8 juillet à Paris. Le Centre national des études spatiales, le Cnes, a donc choisi après l’appel d’offre européen lancé au début de l’année. Il s’agit d’Eclair6, un groupement que pilote Eiffage Génie Civil.
Le chantier représente tous les ouvrages du nouvel ensemble de lancement qui sera dédié à Ariane 6, Ela 4 : ce qu’on appelle le massif de lancement, le bâtiment d’assemblage du lanceur et le portique mobile qui sera d’un poids et d’une taille respectable : 6000 tonnes et 90 de mètres de haut, pour exemple, on se situe entre le premier et le deuxième étage de la Tour Eiffel.
Le contrat qui s’élève à 200 millions d’euros.
 

Un beau contrat pour Eiffage, mais la Guyane pourra t-elle en profiter ?

Eiffage a été sollicité par nos soins pour une réaction, sans réponse pour le moment, mais on sait, d’ores-et-déjà par le Cnes, que par le biais d’un volet insertion dans l’opération plusieurs jeunes Guyanais seront intégrés aux travaux. Les entreprises guyanaises seront également impliquées, notamment en ce qui concerne la sous-traitance et la fourniture de matériaux et matériels et pour ces derniers, les chiffres sont éloquents : 50 000 m3 de béton, 7000 tonnes d’armatures, 400 000 m3 de terrassements et 7500 tonnes de charpente métallique.
Le contrat prévoit un démarrage immédiat des travaux. Les terrassements généraux de l’Ela 4 eux ont déjà été réalisés au mois de mai, et déjà sous la houlette d’Eiffage.

L’ouvrage devrait être livré en 2018.