Le convoi exceptionnel pour Vega C et Ariane 6, le plus gros transport routier jamais réalisé en Guyane

sciences
Le fardier AIT en action - transport d'éléments de Ariane6 et Vega C
©Martial Gritte
Ce 30 septembre, Kourou était en alerte pour un convoi d’exception. Le fardier AIT 400 a cheminé doucement vers la zone de propulsion du centre Spatial Guyanais. Il servira à transporter les boosters des futurs lanceurs d’Ariane 6 et Vega C. Un convoi de 286 tonnes sous haute surveillance. 
 
Derniers réglages et le monstre d’acier s’élance en douceur. Douze rangées de roues (48 pneus) assurent la marche de cet engin de 286 tonnes propulsé par des moteurs de 1400 chevaux. Son nom : AIT 400 car lorsqu’il sera à nouveau équipé de ses bras gigantesques, il pèsera 400 tonnes.
Pour l’instant, le périple sur asphalte de ce fardier titanesque jusqu’au bâtiment de propulsion de centre spatial est un événement.
Abdelmajid BOUSSAA, chef d’unité Transports à la Direction Générale des Territoires et de la Mer (DGTM) :

C'est la première fois en Guyane que nous avons un convoi aussi lourd. Cela nécessite beaucoup d'énergie et de coopération avec tous les acteurs puisque nous avons 17 personnes concernées par l'opération. Ce qui est important ce n'est pas la masse totale c'est surtout la répartition des charges...


Pour parcourir les 22km qui séparent le port de Pariacaobo du site d’Europropulsion, il évolue à 5 km. Encadré par une escorte de gendarmes, de policier, de techniciens.
Au total une trentaine de personnes pour baby-sitter le bébé comme plusieurs le surnomment avec affection.
Pendant que certains sont à l’avant-garde pour installer des plaques d’acier de 5 cm qui protègent les ouvrages d’art comme les buses d’évacuation, d’autres, en éclaireurs, dégagent le passage.
Gilles Hardivilliers, motard de l’escorte de sécurité GESM

Ce qu'il y a de particulier c'est que l'on s'arrête beaucoup. Il y a des situations où l'on doit poser le pied de manière à vérifier qu'il suit ou pas...


Le long des flancs du fardier, la chaleur est intense. Pas question de tomber en panne. Il n’existe pas de pièce sur place pour réparer.
Venu d’Italie, le fardier AIT 400 est né de l’imagination des hommes de CIMOCAÏ, une entreprise spécialisée dans les projets d’exception comme le toit rétractable du court Philippe-Chatrier de Roland-Garros. Désormais, c’est le plus gros fardier jamais mis en service en Guyane.
Éric Emmanuel PRADIÉ, directeur général délégué d’Europropulsion :

C'est un convoi qui fait 25m de long et plus de 6m de haut et qui va nous servir pour le futur programme Ariane 6 et Vega C pour pouvoir transporter les boosters...


Il faut plus de trois heures et quatre pauses à l’AIT 400 pour rejoindre le Bâtiment de Basculement Propulseur. Une fois ses bras greffés, il sera afin prêt pour les transports des booster des premiers tirs d’Ariane 6 et Vega C.



 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live