Le Germe, ferme-pilote d’insertion, refuge pour les personnes en errance : un lieu hors du temps, où l'amour guérit

famille
Adriana Gomes
Adriana Gomes

Le Germe est une ferme pilote d’insertion pour les personnes en errance en Guyane. Il s’agit d’un projet porté par l’association Le Germe qui en 2015 s’est installée en pleine forêt, dans l’est du pays. Depuis une quarantaine de personnes y ont été accueillies. 

 

 

Le Germe

Qu’en est-il du projet de ferme-pilote d’insertion pour les personnes en errance en Guyane et souvent sous l’emprise de la drogue ? Il s’agit d’un projet porté par l’association Le Germe. Le Germe, en 2015, s’est installé en pleine forêt, dans l’est du pays, poursuivant la mission qu’il s’est fixé il y a 6 ans. Depuis, il a accueilli une quarantaine de personnes dont huit sont totalement insérées, ont formé une famille et vivent dans différentes villes en France et au Bénin en Afrique. Les bénévoles sont peu nombreux, il s’agit essentiellement de retraités qui donnent de leur temps et de leurs moyens. 

Un long parcours 

Adriana Gomes, est ici au paradis, c’est comme cela qu’elle voit sa vie aujourd’hui au bord de la rivière Coureye à plus d’une heure de pirogue de Régina. Cette femme de 56 ans, originaire du Brésil a vécu 25 ans dans les rues de Cayenne. Elle a connu l’enfer de la drogue, de la prostitution et même du milieu carcéral. 

Adriana Gomes

J'ai habité à Chicago, dans les bateaux avec les Brésiliens un jour il s'est passé le malheur de ma vie, je suis allée en prison, je n'avais pas de famille. Je connaissais l'association de monsieur Latidine, et comme il venait voir les prisonniers, quand je l'ai vu, j'étais contente, je lui ai dit que je voulais aller avec lui. Il a monté le dossier, j'ai fait un peu de prison quand je suis sortie, il a signé devant le juge pour m'amener. Quand j'ai vu le Germe, j'ai su que c'était cela qu'il me fallait. J'avais besoin de cela, de paix, d'une famille. 

Adriana Gomes bénéficiaire 

 

Une équipe, une famille soudée

Le Germe

Et cela fera bientôt 5 ans qu’Adriana vit ici. Hervé Latidine, c’est lui, tee-shirt jaune, mine grave, c’est le président du Germe, l’association qui porte depuis 2015 ce projet de ferme pilote d’insertion pour les personnes en errance et dépendantes de drogues ou d’alcool. Il reçoit dans son entreprise le concours d’amis. Ici, l’équipe encadrante du Germe, des retraités aux carrières diverses mais qui tous ont envie de donner aux autres. Car, ils l’ont appris et ce sont eux qui le disent, « l’amour guérit ».

Hervé Latidine président du Germe
Hervé Latidine président du Germe

Les gens que vous voyez ici sont des gens en difficulté au niveau intégration dans la vie, et souvent ils n'ont pas les papiers qu'il faut, pour nous la santé n'a pas d'identité, nous le revendiquons. Nous allons passer à un stade supérieur, au stade de la production et de la commercialisation de nos produits. Pas loin du site, nous commençons à créer, à bâtir un atelier de transformation. Nous appelons la population à nous soutenir. 

 Hervé Latidine président du Germe

 

Renaissance

De l’aide pour permettre à ces personnes rejetées, invisibles, mal aimées, de trouver paix et dignité. Tania Monteiro, 53 ans, survit depuis 9 ans à une leucémie, elle aussi a connu la rue, elle a aujourd’hui retrouvé l’amour de sa famille, elle a un compagnon Victor, également bénéficiaire du Germe. Grâce à cela, ils ont des projets.

Tania Monteiro
Tania Monteiro

 

J'ai un mari, j'ai un endroit où vivre, j'élève des canards de barbarie, nous devons également acheter des cabris. Tout va bien. 

Tania Monteiro bénéficiaire 

 

Un premier pas avant la cure

De son côté, Ester qui n’est pas tirée d’affaire fait l’objet de beaucoup d’attentions, ces marques sur ses bras lui rappellent toutes les fois où elle a voulu en finir ou appeler à l’aide. 28 ans, mère de 4 enfants mineurs, elle compte sur Le Germe pour s’en sortir.

Ester Jean-Louis
Ester Jean-Louis

Je compte sur le Germe pour partir en cure, et me sortir de cela. Hervé me donne de l'espoir. Il y a beaucoup de gens qui comptent sur moi. Ils disent que quand je ne consomme pas je suis une bonne personne. 

 Ester Jean-Louis bénéficiaire

 

Teddy, D’Jessy, Pascal, des exemples de réussite, des modèles. Grâce au Germe, ils sont partis en France, au Bénin, ils sont totalement insérés, ils travaillent, sont mariés, ont fondé une famille. L’amour les a guéris.

Le reportage de Clotilde Séraphins George

Insertion : "le Germe" de la réussite face à la drogue.