publicité

Le pacte d'avenir examiné par l'ensemble des élus locaux à la CTG

L'ensemble des élus de Guyane ainsi que les parlementaires se sont réunis ce 12 septembre à la CTG afin de débattre sur le projet de pacte d'avenir proposé depuis décembre 2013 par le président François Hollande. Il doit permettre à la Guyane de résorber une partie de son déficit en équipements.

Les élus de Guyane réunis pour discuter du Pacte d'avenir le 12 septembre © Jessy Xavier
© Jessy Xavier Les élus de Guyane réunis pour discuter du Pacte d'avenir le 12 septembre
  • guyane 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Cela semblait être l'arlésienne politique du gouvernement à l'égard des guyanais. Lors de sa venue en décembre 2013, François Hollande avait notamment déclaré : "Allons vers un pacte pour l'avenir de la Guyane qui guidera l'action publique de l'Etat, de la future collectivité de Guyane et de tous les acteurs publics pour les 10 ans qui viennent...".
Depuis maintes fois évoqué et remis sur le tapis par les parlementaires et le président de la Collectivité Territoriale de Guyane, ce pacte d'avenir n'a pas encore été acté. Toutefois Rodolphe Alexandre a obtenu au mois d'août 2016, la promesse 
d'un plan d'investissement de 4 milliards d'euros sur 15 ans dont deux milliards sur les 5 prochaines années.
Gabriel Serville, député et maire de Matoury réclame depuis le mois d'août, la tenue d'un congrès afin que les élus de Guyane, ensemble, s'entretiennent sur ce document présenté à la hâte et surtout sans garantie d'exécution à quelques mois de l'échéance présidentielle.
Ce 12 septembre, la majorité des élus se trouve à la CTG pour des débats. Parmi les projets retenus sur ce pacte d'avenir, une route deux fois deux voies pour aller à Tonate-Macouria, le doublement du pont du Larivot, le soutien au solaire et à la biomasse pour l'énergie via la défiscalisation ou encore la construction d'un commissariat à Cayenne (projet maintes fois sorti et retourné dans les tiroirs depuis 10 ans).
Les élus comme les parlementaires réclament aussi, la route du fleuve, d'Apatou à Maripasoula selon un financement partagé , la cession de 100 000 hectares à la CTG sans oublier la construction d'une cité judiciaire.

La présentation du pacte d'avenir par Laurent Marot


Le pacte d'avenir discuté par les élus locaux à la CTG

Le reportage de Laurent Marot et Eric Boutin
 

Les avis des différents acteurs sur le pacte d'avenir

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play