Le président Emmanuel Macron réélu quelles seront les prochaines étapes ?

élections
Emmanuel Macron
Le président de la République, Emmanuel Macron, le 28 février 2022 à l'Elysée. ©(LUDOVIC MARIN / AFP)
Ce 24 avril Emmanuel a été réélu avec 58,2% des suffrages. Il se succède à lui-même. Quelles vont-être les prochaines étapes entre la promulgation officielle du résultat et l’installation de son nouveau gouvernement ?

 Le président de la République a été élu ce 24 avril, c’est donc Emmanuel Macron qui rempile pour un second mandat. Un protocole particulier est à observer pour entériner cette réélection avec tout d’abord la proclamation officielle des résultats.

  • Le Conseil constitutionnel valide le résultat de l’élection

Le Conseil constitutionnel qui est le garant de l’élection suprême de la République va jouer son rôle de super contrôleur comme le prévoit l’article 58 de la constitution. Il doit recenser tous les votes et contrôler la validité du scrutin en tenant compte de toutes les réclamations. Les résultats seront proclamés au journal Officiel le 28 avril.

  • Une cérémonie d’investiture simplifiée

Cette première étape franchie, il y a normalement une passation de pouvoir entre l’ancien et le nouveau président et cela se fait dans le cadre d’une cérémonie d’investiture. Hors Emmanuel succède à lui-même, les règles s’en trouvent légèrement modifiées. On ne connait pas encore la date de la cérémonie mais elle devrait se tenir au plus tard le 13 mai, le dernier jour du mandat du président sortant. Elle débutera par l’intervention du président du Conseil constitutionnel, Laurent Fabius qui proclamera les résultats définitifs. Le procès-verbal est signé par le président de la République qui démarre alors son second quinquennat. Emmanuel Macron est le troisième président de la 5e république à se retrouver dans ce cas de figure après François Mitterrand et Jacques Chirac. Le président prononce ensuite son discours d’investiture dans lequel il devrait fixer le cadre général de la politique de ce nouveau mandat.

  • Un gouvernement démissionne et un autre se met en place

Parallèlement le gouvernement qui est dirigé par le premier ministre démissionne par un courrier adressé au président sortant. Cependant, il continue d’administrer les affaires courantes jusqu’à la mise en place du nouveau gouvernement.
A date fixée, la passation entre l’ancien et nouveau 1er ministre se fait à l’hôtel Matignon et ce dernier prononce alors un discours de politique générale. Traditionnellement survient une période de deux à trois jours pour mettre en place le gouvernement et procéder au choix des nouveaux ministres. La distribution des charges ministérielles est une étape importante qui suscite de nombreuses tractations.
C’est le secrétaire général de l’Elysée qui annonce à la presse les noms des ministres et les portefeuilles auxquels ils sont rattachés. La traditionnelle photo de famille sera faite à l’issue du premier Conseil des ministres.