Le procès en appel de Véra Zulémaro reporté au 28 octobre

justice
Affiaire Véra Zulémaro
©Guyane la 1ère

Il a écopé en 1ère instance de 15 mois d'emprisonnement, dont 6 avec sursis. Le procès en appel de Véra Zulémaro aurait dû débuter ce 11 février à Cayenne mais il a été renvoyé au 28 octobre prochain après présentation d'éléments par ses nouveaux avocats José Lama et Jérôme Gay.

Véra Zulémaro, ce kouroucien a été condamné pour violence avec arme et séquestration pour avoir voulu se faire justice tout seul en agressant 2 personnes après le cambriolage de la maison d'un membre de sa famille le 10 juillet dernier.
Les avocats estiment que  certaines pièces du dossier présenté en 1ère instance n'ont pas été prises en compte :

Le code de procédure pénale permet à tout individu d'appréhender les auteurs présumés d'un délit dont il vient d'être la victime article 73 du code de procédure pénale. Mr Zulémaro en tentant d'appréhender ces personnes n'a pas pensé à cet article ... même en ignorant ce cadre juridique, il faut savoir si les conditions de ce texte étaient réunies ou pas.

Maître José Lama

 

Selon l'autre avocat de Véra Zulémaro, maître Jérome Gay, les faits ne peuvent conduire qu'à la relaxe :

L'une des victimes était incarcérée et n'a pas été convoquée par l'avocat général. Nous souhaitons que le soit et que les victimes puissent être présentes.... Il y avait légitime défense, pas de témoins je ne vois pas comment, en droit, il n'y a pas relaxe...

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live