Le projet de centrale électrique au fioul du Larivot abandonné

environnement
Centrale EDF à Dégrad des Cannes
Centrale EDF à Dégrad des Cannes ©Laurent Marot
Barbara Pompili annonce le remplacement du projet de centrale électrique au fioul à Larivot par une centrale alimentée à 100% en biomasse liquide. La ministre a demandé de réorienter et de retenir la biomasse liquide comme unique source d’énergie de la nouvelle centrale.

 
Le projet de centrale électrique au fioul du Larivot remplacé. La ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, l’a annoncé, par voie de communiqué, après en avoir échangé avec le président de la Collectivité Territoriale de Guyane, Rodolphe Alexandre. Il s’agit d’anticiper l’arrêt de la centrale au fioul lourd de Degrad-des-Cannes en 2023. Le projet initial prévoyait une centrale fonctionnant au fioul léger, avec une mise en service prévue début 2024.
Barbara Pompili annonce le remplacement du projet de centrale électrique au fioul à Larivot par une centrale alimentée à 100% en biomasse liquide. Au regard de l’impact écologique d’un tel projet, la ministre a demandé de le réorienter et de retenir la biomasse liquide comme unique source d’énergie de la nouvelle centrale.
Barbara Pompili, secrétaire d'Etat à la biodiversité
Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique ©guyane 1ère
 

« Dans un contexte de forte croissance des besoins en approvisionnement en électricité en Guyane et dans la perspective de la fermeture de la centrale au fioul lourd de Degrad-des-Cannes, il était indispensable de trouver sans attendre une solution pérenne et de construire une autre centrale. J’ai considéré qu’il était en revanche hors de question de miser sur le fioul, qui est une énergie polluante et fortement émettrice de CO2. J’ai donc décidé, avec Rodolphe Alexandre, de réorienter le projet de centrale prévu jusqu’ici pour retenir une option d’alimentation à 100% fondée sur de la biomasse liquide »

Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique.


Ainsi, « pour accélérer le développement des énergies renouvelables et lever les freins à leur implantation, en particulier concernant l’énergie photovoltaïque, Barbara Pompili a convenu avec Rodolphe Alexandre de la révision simplifiée de la PPE de Guyane, qui pourrait être adoptée par la Collectivité Territoriale de Guyane fin 2020 ».




 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live