Le rapport du projet de doublement du pont du Larivot très attendu : il sera présenté le 10 avril

aménagement du territoire
Le pont du Larivot
14 000 véhicules transitent quotidiennement sur le pont du Larivot ©Guyane la 1ère

Le rapport de la commissaire enquêtrice concernant le projet de doublement du pont a été rendu, avis positif avec réserve. Quels sont les éléments qui coincent dans ce dossier ? Quelles suites possibles désormais au vue de la levée de bouclier provoquée par le projet ?

Le rapport de la commissaire enquêtrice concernant le projet de doublement du pont a été rendu, avis positif avec réserve. Quels sont les éléments qui coincent dans ce dossier ? Quelles suites possibles désormais au vue de la levée de bouclier provoquée par le projet ?

Une réunion à venir

Une réunion est d’ores et déjà programmée le 10 avril avec le préfet en compagnie des élus, des socioprofessionnels et associations. L’objectif : discuter justement des suites à donner au dossier pour lesquels les griefs ne manquent pas. Pas d’adhésion des personnes ayant répondu à la consultation, refus unanime des élus, mais aussi prise en compte des transports et de l’impact environnemental insuffisants notamment dans le cadre des travaux de la future centrale du Larivot.

Consensus

La commissaire préconise également une intégration plus forte du projet de doublement du pont et celui-là de doublement de la route nationale 1. Pourquoi dans ce cas un avis favorable ? Il faut rappeler que le commissaire n’a pas nécessairement à suivre l’avis des personnes consultées dans sa conclusion, tout comme l’Etat n’est pas obligé de suivre les recommandations issues du rapport de l’enquête publique d’ailleurs. Il faut dire aussi que lacommissaire prend le soin de préciser l’importance de ce deuxième pont pour sécuriser les modes de transport, une façon de remettre la balle au centre, aux acteurs de s’accorder.