publicité

Législative partielle : mode d'emploi

Jour J moins 4 avant le premier tour de la Législative partielle. Les électeurs de la seconde circonscription doivent élire leur député. Ils sont 39422 au 28 février 2018 à s’être inscrits sur les listes électorales. 14 communes sur 22 en Guyane, sont concernées.

L'urne du bureau centralisateur de Rémire-Montjoly © CL
© CL L'urne du bureau centralisateur de Rémire-Montjoly
  • Par Marie-Claude Thébia
  • Publié le , mis à jour le

Fin du suspense le 4 mars


Plus que quelques jours avant le 1er tour de la législative partielle de la deuxième circonscription. Dimanche 4 mars, 39 422 électeurs sont appelés aux urnes. Ils devront choisir parmi huit candidats qui depuis des mois arpentent cet immense territoire pour tenter de les convaincre. Jérôme Harbourg (Front National), David Riché maire de Roura et président de l’Association des maires (Parti Socialiste Guyanais), Richard Joigny (Parti progressiste guyanais et de Guyane alternative), Jean Philippe Dolor (Nouvelle Force de Guyane), José Makébé sans étiquette, Lénaïck Adam (La République En Marche Guyane Rassemblement), Davy Rimane (La France Insoumise), Georges Mignot (Union Populaire républicaine).


Obtenir la majorité des voix 


Le mode de scrutin est uninominal, majoritaire à deux tours. Un seul candidat peut remporter la circonscription : celui qui a obtenu la majorité des voix. Un candidat peut l’emporter dès le 1er tour, s’il obtient 50% des suffrages exprimés représentant au moins 25% des inscrits. Dans le cas d’un deuxième tour, il faut qu'il obtienne 12,5% des inscrits pour se maintenir. Le gagnant est celui qui arrive en tête.
En juin dernier, au premier tour 39418 électeurs étaient appelés à voter. Le taux de participation était de 26,09%. Deux hommes se sont qualifiés pour le deuxième tour : Léanïck Adam avec 36,44 % et Davy Rimane 20,28 %.


Une immense circonscription de 54013,20 km2


La 2e circonscription représente 14 communes de Guyane situées dans l’ouest pour la plupart. Des communes accessibles pour certaines uniquement par voie fluviale et aérienne. Des communes enclavées, où résident le plus souvent des communautés noires marronnes et amérindiennes. Les créoles sont concentrés dans les grandes villes telles Kourou et Saint Laurent.
Les 14 communes sont Apatou, Awala-Yalimapo, Grand Santi, Iracoubo, Kourou, Macouria, Mana, Maripasoula, Montsinéry Tonnegrande,  Papaïchton, Saint Elie, Saint Laurent du Maroni, Saül et Sinnamary. Au total, un territoire immense de 54 013,20 km2, plus de la moitié de la superficie de la Guyane.
Les électeurs avaient jusqu’au 28 février pour s’inscrire sur les listes électorales. Il est possible de voter par procuration jusqu’au dernier moment. Les candidats eux, ont jusqu’au 3 mars minuit pour faire campagne. Les bureaux de vote seront ouverts de 8h à 18h le dimanche 4 mars.





1 519 834 401

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play