publicité

Législative partielle : plus que quelques heures pour déposer sa candidature

Les déclarations de candidatures se succèdent. Jeudi, outre Lénaïck Adam, trois candidats se sont enregistrés : Georges Mignot, Richard Joigny et Jean Philippe Dolor. Ils se disputent  le siège de député de la 2ème circonscription. La législative partielle se déroulera les 4 et 11 mars.

L'hémicycle de l'Assemblée Nationale © Richard Ying et Tangui Morlier
© Richard Ying et Tangui Morlier L'hémicycle de l'Assemblée Nationale
  • Par Marie-Claude Thébia
  • Publié le

Georges Mignot soutenu par l’Union populaire républicaine


Il ne reste plus que quelques heures avant la fin des dépôts de candidature officielle. Pour l’heure, six candidats se sont officiellement enregistrés : David Riché, José Makébé, Lénaïck Adam, et enfin Georges Mignot, Richard Joigny et Jean Philippe Dolor. Georges Mignot, est le candidat de l’UPR, Union populaire républicaine. Ce mouvement  est conduit par François Asselineau encore récemment candidat à la Présidentielle. Ce parti prône la résistance à la politique de l’Union européenne, à l’origine du marasme dans lequel se trouverait notre pays. Georges Mignot vit en Guyane depuis l’âge de six ans. Il est d’origine chilienne et est âgé de 47 ans. Il est adjoint d’animation à Kourou. Son suppléant est Bernard Taddei, candidat aux législatives de Juin dernier.

Richard Joigny à gauche toute


Deuxième candidat à avoir déposé sa candidature, Richard Joigny. Agé de 34 ans, il est directeur des services de la mairie d’Iracoubo. Il avait remporté 5,8% des suffrages lors des élections législatives de Juin dernier. Richard Joigny est porte parole du parti progressiste guyanais. Son souhait est de fédérer la gauche autour de sa candidature, toutes les gauches.

"Nous sommes ouverts à toutes les forces de gauche. Je suis confiant. Nous sommes une équipe d’ouverture, pour l’intérêt général et non individuel."


Jean Philippe Dolor, de l’ombre à la lumière


Enfin Jean Philippe Dolor, est le troisième à avoir hier fait enregistrer sa candidature. Il est la grande surprise de ce début de campagne. Jean Philippe Dolor était auparavant le directeur de campagne de Lénaïck Adam. Une rupture qu’il assume totalement aujourd’hui en se lançant à son tour à la conquête de la deuxième circonscription.

"Je suis un homme de l’ombre, qui passe à la lumière. Il est temps pour moi de faire connaître mes idées pour une Guyane apaisée."


Né en 1986, à Maripasoula , de père guadeloupéen et de mère sainte lucienne, il revendique avec fierté ces origines. Pour l’heure, il se présente sans étiquette. Son suppléant est Rodrigue Azor. Il est actuellement directeur général des services de la mairie d'Apatou.

Plus que quelques heures avant la fin de l’enregistrement officiel des candidatures au siège de député de la 2ème circonscription. La législative partielle se déroulera les 4 et 11 mars prochain. 14 communes de Guyane, sur 22, sont concernées. 39422 électeurs sont attendus.

Reportage de Guyane la 1ère

1 518 189 557

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play