publicité

Législative partielle : tags racistes contre David Riché une enquête est ouverte

La vidéo a fait le tour des réseaux sociaux. Le coup de gueule d'un partisan de David Riché. Il exprime sa colère après avoir découvert un mur sur lequel sont inscrits des propos racistes visant le candidat à la législative. Le procureur de la République a annoncé avoir ouvert une enquête.

David Riché est le président de l'association des maires de Guyane. © GUYANE 1ÈRE
© GUYANE 1ÈRE David Riché est le président de l'association des maires de Guyane.
  • Par Marie-Claude Thébia
  • Publié le , mis à jour le

Des tags racistes s'invitent dans la campagne 


Le procureur de la République a annoncé avoir ouvert une enquête, afin de retrouver les auteurs des tags racistes contre le candidat à la législative partielle des 4 et 11 mars, également maire de Roura et président de l'Association des maires, David Riché. L'affaire a été confiée à la gendarmerie de Kourou.

L'alerte a été donnée par Dominique Nugent partisan de David Riché dans une vidéo circulant sur les réseaux sociaux. Derrière lui, un mur électrique, situé aux pieds de la Montagne des Pères, au bord de la nationale, où étaient écrits des propos injurieux sur les origines du candidat au siège de député. L'information a très vite circulé, choquant la population :

"C'est inacceptable, En 2017, on a eu une belle démonstration d'unité. Si la Guyane va mal, nous allons tous mal."

"Je ne comprends pas qu'au 21ème siècle, des personnes soient encore racistes. Nous avons tous les mêmes origines."

"C'est vraiment du n'importe quoi. Peu importe la couleur de peau, la Guyane c'est cela, de multiples origines"  


Ce n'est pas la première fois que David Riché, est la cible d'attaques racistes. L'enquête devrait déterminer les auteurs de cet acte inqualifiable.

Le reportage de Guyane La1ère :
 

 

1 519 393 609

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play