Les agriculteurs de Wayabo exaspérés par les incivilités des visiteurs du dimanche

société
Les agriculteurs de Wayabo en colère
Des agriculteurs qui affichent leur impuissance fassent aux incivilités des visiteurs du dimanche ©Guyane la 1ère
Les agriculteurs de Wayabo, quartier agricole de Kourou sont exaspérés. Tous les week-ends, la piste de leur lotissement est encombrée des véhicules car nombreux ceux sont qui viennent profiter d’une crique située sur un terrain privé. A cette gêne, s’ajoutent les déchets laissés par les baigneurs.

Les agriculteurs de Wayabo montent au créneau et ont fait part de leur ras le bol. Chaque week-end, du vendredi au dimanche, entre les sound system, les souillures, ils supportent les mauvais comportements de dizaines de personnes venant sur une parcelle privée profiter d'une crique sans autorisation.

les déchets s'accumulent sur le site de Wayabo
©Guyane la 1ère

Et cela en toute impunité mais surtout dans la plus complète anarchie sans respect pour les résidents. Depuis des mois, ils alertent les autorités sur ces faits. Raphaël Stobinsky, président de l’association kouroucienne des agriculteurs de Wayabo fait un constat d'impuissance :

On peut comprendre que les gendarmes viennent difficilement ici, la mairie est au courant mais on peut difficilement déposer une benne ici du fait du mauvais état de la route ... On n'a pas réellement de solution… le problème c'est que l'on a pas d'information sur le fait que cette crique, il faut que cette crique il faut la respecter que le terrain appartient à quelqu'un et ce n'est pas avec nos propres fonds que l'on devrait faire cela...

 
Les agriculteurs de Wayabo subissent aussi la route en mauvais état, des vols réguliers sur leurs exploitations, et dénoncent un projet de décharge dans le secteur. Les incivilités des baigneurs sont donc une source supplémentaire d’exaspération. Une centaine d'agriculteurs vivent à Wayabo tous dénoncent la pollution du site, les comportements des baigneurs qui empêchent la libre circulation et l'accès à la crique pour récupérer de l'eau.
Ces riverains espèrent être accompagnés par la mairie de Kourou pour faire un peu de pédagogie auprès des personnes qui viennent profiter du site.

A re(voir) le reportage de Laurence Tian Sio Po et Abel Parnasse

La colère des agriculteurs de Wayabo en but aux incivilités des visiteurs du dimanche