Les effectifs de police et de gendarmerie en question : sont-ils suffisants pour garantir la sécurité sur le territoire guyanais ?

sécurité
Cayenne vue du ciel
Cayenne vue du ciel ©Mairie de Cayenne
Deux hommes morts par arme à feu mercredi à Cayenne, l’un à Chicago, l’autre cité Cabassou. Avec 30 homicides depuis le 1er janvier, la Guyane est en proie à une insécurité de haut niveau… comparativement aux autres régions françaises…

Deux hommes morts par arme à feu mercredi à Cayenne, l’un à Chicago, l’autre cité Cabassou. Avec 30 homicides depuis le 1er janvier, la Guyane est en proie à une insécurité de haut niveau comparativement aux autres régions françaises. 

Police : criminalité en hausse en Guyane 2022
La criminalité en hausse en Guyane depuis le début de l'année 2022 ©RS Police nationale de la Guyane

Côté police, on compte 750 fonctionnaires en Guyane, dont 670 actifs sur le terrain, cela comprend les effectifs du commissariat de Cayenne, la police judiciaire, plus la Police Aux Frontières à Saint Laurent, à l’aéroport et à Saint-Georges…

En poste depuis un an, Philippe Josse, le Directeur Territorial de la Police Nationale estime que la situation s’est améliorée même s’il reste des services à renforcer…

Ils sont suffisants pour traiter les affaires du quotidien mais mériteraient d’être renforcés pour faire face au pic d’activité. Quand on a un cumul de missions sur la voie publique on se retrouve parfois à faire des choix. Tout au long de l’année nous avons réussi à obtenir des renforts et cela a permis de de combler en priorité ce qui manquait sur la voie publique : la police secours et le maintien de l’ordre. Un peu plus d’une trentaine de fonctionnaires ont été recrutés. Il faut qu’on continue à augmenter nos capacités en maintien de l’ordre, faire face aux émeutes, en judicaire, et aussi augmenter nos capacités en interpellations d’étrangers en situation irrégulière.

Philippe Jos, le Directeur Territorial de la Police Nationale

 

Selon le Directeur Territorial de la Police Nationale, en un an, une bonne trentaine de postes vacants ont été comblés en matière de police secours et de maintien de l’ordre. A noter aussi le renforcement du groupe des vols avec violences, de 4 à 9 fonctionnaires, et l’arrivée progressive de réservistes locaux...

 

Des moyens à répartir 

La gendarmerie de La Réunion fourgon
Photo d'illustration ©Nathalie Rougeau

La gendarmerie compte 1380 hommes et femmes chez nous dont 680 « départementaux », en poste de longue durée, dans les brigades 450 gendarmes mobiles et 250 réservistes…

Commandant de la gendarmerie de Guyane depuis le 1er août, le général Jean-Christophe Sintive estime que ses effectifs sont bien dimensionnés même s’il faut s’adapter en permanence à la délinquance sur un territoire très étendu… 

La gendarmerie est largement dimensionnée pour faire face à la délinquance en Guyane. Il faut être partout en forêt, sur le fleuve, le littoral. Il y a des défis et la gendarmerie doit s’adapter. Je dois faire le maximum avec les moyens qui me sont alloués. Nous essayons d’être au bon endroit au bon moment avec les moyens qui sont alloués.

Le général Jean-Christophe Sintive Commandant de la gendarmerie de Guyane

A noter que la gendarmerie de Guyane avait été renforcée de 90 postes en 2018, ce qui était un engagement de l’accord de Guyane, tout comme la croissance des effectifs de réservistes…