Les électeurs brésiliens votent en masse à Cayenne

océan atlantique
La file d'attente des électeurs brésiliens pour voter ce matin
La file d'attente des électeurs brésiliens pour ce matin devant les bureaux de votes installés à Cayenne ©THierry Merlin
Ce 2 octobre, le peuple brésilien vote pour les élections générales c’est-à-dire pour choisir un président, les députés de l’assemblée, les députés fédéraux, les sénateurs et les gouverneurs. Les électeurs qui résident à l’étranger ne votent que pour le président. En Guyane, ils sont 4000 inscrits conviés à remplir leur devoir civique.

Le vote est obligatoire au Brésil. S’exonérer de cette obligation, cela revient à s’exposer à une amende et risquer d’être bloqué pour toute autre formalité administrative, juridique ou bancaire.
Les électeurs brésiliens de Guyane ont donc commencé très tôt à se rendre aux 4 bureaux de vote installés dans un hôtel de Cayenne. Ils viennent de toute la Guyane.
Les opérations sont très contrôlées et sous la surveillance des forces de police pour éviter tout dérapage.

Cette organisation relève du défi selon le consul du Brésil, Demétrio Bueno Carvalho :

« Le vote est normalement électronique mais nous avons eu des problèmes avec deux urnes donc nous avons appliqué le plan B en mettant des urnes traditionnelles. Cet après-midi, tous les électeurs auront pu voter comme prévu. »

Opérations de vote pour l'élection présidentielle brésilienne
Opérations de vote pour l'élection présidentielle brésilienne ©Thierry Merlin


En effet 4000 personnes sont inscrites sur la liste électorale en Guyane. Nombre d’entre elles ont la double nationalité comme cet électeur :

« J’ai la double nationalité, française et brésilienne et je vote à chaque fois. Mon candidat c’est Lula. Certes le président actuel a fait des choses mais Lula est très près du peuple brésilien. Il a fait le programme "Minha casa, minha vida" et sorti des millions de brésiliens de l’extrême pauvreté… ».

Pour cet autre électeur, vêtu aux couleurs de l’équipe de football nationale  en jaune et vert, le choix est simple :

« Ma femme et moi nous sommes pour Bolsonaro. On a assez volé. Nous votons 22 Bolsonaro… ».

Le résultat de élection devrait s’afficher deux heures après la fermeture du scrutin prévu à 17h.

Minha casa, minha vida - le plus grand programme de construction de logements des trente dernières années au Brésil lancé en 2009 lors du second mandat du président Inàcio Lula da Silva.